Retourner

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens pleure la mort de Neil Peart du groupe Rush

Nouvelles du PACC

Neil Peart, l’emblématique et influent batteur du légendaire trio rock progressif canadien Rush est mort à l’âge de 67 ans le 7 janvier 2020 à Santa Monica, Californie, après un long combat contre le cancer du cerveau.

Il était non seulement le batteur de Rush, mais aussi son principal parolier, aux côtés du bassiste et chanteur Geddy Lee et du guitariste Alex Lifeson. Neil Peart a reçu de nombreuses distinctions, incluant son intronisation au Panthéon du magazine Modern Drummer en 1983, faisant ainsi de lui le plus jeune musicien à recevoir cet honneur.

Peart, Lee et Lifeson ont été reçus Officiers de l’Ordre du Canada en 1996, devenant ainsi le premier groupe rock à être ainsi honoré en tant que groupe. Ils ont également été conjointement intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. En 2013, après une carrière de 40 ans ensemble, Rush a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame.

En tant que batteur, Peart a influencé d’innombrables musiciens dont notamment Dave Clark, du groupe The Rheostatics, et Dave Grohl, de Nirvana. Il était reconnu partout à travers le monde pour ses prouesses techniques, sa puissance et son endurance lors de ses prestations enflammées. D’abord connu comme un batteur hard rock dans la veine des Keith Moon (The Who) et John Bonham (Led Zeppelin), il a graduellement inclus des éléments de jazz influencés par Gene Krupa et Buddy Rich à son jeu, ce qui lui a valu la réputation d’être, encore à ce jour, l’un des meilleurs batteurs de l’ère du rock classique. Modern Drummer l’a nommé meilleur batteur de l’année à neuf reprises, les deux dernières fois en 2006 et 2008.

Quant à son travail de parolier pour Rush, Peart s’est d’abord intéressé au domaine de la fantaisie, de la science-fiction, de la mythologie et de la philosophie. Plus tard, dans des pièces comme « 2112 », Peart s’est tourné vers les luttes individuelles dans le cadre d’un état totalitaire. À partir du milieu des années 80, il s’est penché sur des questions sociales, émotionnelles et humanitaires à l’aide de symboles et de métaphores. Les fans de Rush partout dans le monde ont toujours considéré ses textes comme songés et intelligents.

Il a passé les premières années de sa carrière en Angleterre avant de rentrer au Canada, en 1974, et de se joindre au groupe Rush, récemment formé. Il a remplacé le premier batteur du groupe, John Rutsey, à peine deux semaines avant la première tournée du groupe aux États-Unis où il a donné son premier concert devant une foule de 11 000 personnes.

En 1997, Peart a vécu une immense tragédie lorsque sa fille unique, Selena Taylor, est morte à l’âge de 19 ans dans un accident de la route sur l’autoroute 401 près de Brighton, en Ontario. Sa conjointe de fait depuis 23 ans, Jacqueline Taylor, est morte d’un cancer 10 mois plus tard, en 1998.

Complètement dévasté, Peart a pris un long congé sabbatique afin de vivre son deuil et de réfléchir durant lequel il a sillonné l’Amérique du Nord sur sa moto, parcourant au total 88 000 km. Au terme de son périple, Peart a réintégré Rush et publié un livre intitulé Ghost Rider : Travels on the Healing Road où il raconte son parcours physique et émotionnel. Au total, Peart a publié six livres documentant ses voyages et son histoire personnelle.

Peart laisse dans le deuil son épouse actuelle, la photographe Carrie Nuttall, et sa deuxième fille, Olivia, avec qui il vivait à Santa Monica depuis quelques années, ainsi que ses collègues de Rush Geddy Lee et Alex Lifeson. Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens offre ses plus sincères condoléances à toute sa famille, ses amis et ses proches et pleure la perte de ce musicien et auteur-compositeur légendaire en compagnie de tous les fans du groupe, les mélomanes et, sans aucun doute, les milliers de batteurs partout dans le monde qui ont été inspirés par son travail.

Dernières nouvelles
le 20 mars, 2020

Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens: Mise à jour COVID-19

Nouvelles du PACC
le 03 mars, 2020

Ron Hynes, le Parrain de la culture terre-neuvienne, intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse