Classique Revisité: «Vivre en amour» par Jill Barber

L’intronisation au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens de cette légendaire ballade est célébrée par cette performance unique

 
Photo of Jill Barber
 
Il n’aurait fallu que de peu pour que la chanson Vivre en amour ne voit jamais le jour. L’histoire raconte que c’est à la sortie d’une journée de studio qu’on mentionna à Luc Cousineau d’inclure une ballade à son nouvel album. De retour en studio avec ses musiciens, Cousineau enregistra une version instrumentale de la chanson et son ingénieur de son lui suggéra d’inclure des paroles à sa mélodie. Sans tenir compte de la suggestion de celui-ci Cousineau revient en studio afin de poursuivre sa session et voilà que Roger Magnan, contacté la veille par l’ingénieur de son, lui présenta des paroles pour accompagner la musique enregistrée plus tôt. Le reste appartient maintenant à l’histoire. Dire que nous sommes passés à deux doigts de ne pouvoir chantonner « Vivre en amour, tous les jours… »!

L’auteure-compositrice et interprète canadienne Jill Barber interprète sa version de Vivre en amour afin de souligner l’intronisation de la chanson au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens dans le cadre de notre série Classiques Revisités.
 

Vivre en amour
Écrite par Luc Cousineau et Roger Magnan
Interprétée par Jill Barber (accompagnée de Marshall Bureau aux percussions, Dean Drouillard à la guitare, Robbie Grunwald au piano,
Drew Jurecka au violon et Steve Zsirai à la basse)

 
Né à Montréal en 1944, Luc Cousineau a étudié le violoncelle, le saxophone et la contrebasse. D’abord associé au duo Les Alexandrins, qui devient par la suite Luc et Lise puis Cousineau, il enregistre son premier succès solo en 1976 : Vivre en amour. En plus des spectacles, de 19 albums et plus de 200 chansons enregistrées, Luc Cousineau a écrit pour le cinéma, la télévision, le théâtre et signé la musique de quelques mémorables publicités.

L’auteur, compositeur et musicien montréalais Roger Magnan est réputé pour avoir écrit et coécrit plus de 180 chansons depuis 1969 dont la mémorable Le père Nöel, c’t’un québécois.

Vivre en amour est une vision utopique de l’amour et de l’harmonie des peuples qui s’inscrivait totalement dans la mouvance « Peace and Love » des années 60 et 70. Le refrain est constitué d’une mélodie simple et répétitive qu’il est facile de mémoriser, et c’est d’ailleurs ce que le public a fait.

Désormais solidement établie comme un classique du répertoire québécois, Vivre en amour a valu à ses auteurs un Prix Classique de la SOCAN en 1995, soulignant plus de 25 000 passages à la radio. Elle a également été utilisée pour une campagne publicitaire pour le lait au Québec et a figuré sur la compilation « Le Lait vol. 2 » (dont les volumes 1 et 2 ont été vendus à plus de 250 000 exemplaires).

Jill Barber offre une interprétation très personnelle de Vivre en amour. Avec son timbre de voix unique, l’utilisation de violons et la petite touche de chanson française, Barber démontre l’aspect intemporel de ce classique.

Cliquez ici pour plus d’information sur Vivre en amour
Classiques Revisités: Regardez Jill Barber interpréter la nouvelle intronisation au Panthéon When My Baby Smiles at Me

À la première écoute, ce qui distingue Jill Barber des autres chanteuses est son timbre de voix particulier. Mais c’est son habileté à composer une chanson dont on se souvient dès la première écoute qui en fait une des artistes canadienne les plus reconnaissables. Sur son sixième album, On Fool’s Gold, Jill continue d’explorer différents styles musicaux allant du country traditionnel au jazz et Motown sans se confiner à un style en particulier. Elle compose dans l’esprit de l’époque du Brill Building où l’accroche et mélodie règnaient en maîtres.