Classiques revisités : « Si j’avais un char » par Marie-Pierre Arthur

 

Photo of Marie-Pierre Arthur performing live

(Photo: Mathieu Lavoie, ICI Musique)

C’est l’auteure-compositrice-interprète gaspésienne établie à Montréal Marie-Pierre Arthur qui est la plus récente artiste invitée à interpréter une pièce dans le cadre de la série Classiques Revisités du Panthéon. Elle interprète Si j’avais un char, chanson écrite et composée par Stephen Faulkner et Sylvie Choquette et connue de tous comme étant une des chansons tirées du premier album solo de Faulkner sous son pseudonyme Cassonade en 1978. Cette chanson devient donc la première à être intronisée au Panthéon des auteurs et des compositeurs canadiens en 2017.

Classique du répertoire country québécois s’il en est, « Si j’avais un char » explore la notion de liberté à travers le rêve tout simple de posséder une voiture. La guitare slide typiquement country et les chœurs chantés par la cocréatrice Sylvie Choquette placent fermement « Si j’avais un char » dans la tradition country québécoise des Willie Lamothe, Tex Lecor et Lucille Starr. Lancée sous le célèbre pseudonyme Cassonade de Faulkner, la chanson a véritablement donné le coup d’envoi à sa carrière d’auteur-compositeur-interprète. Elle a culminé en 7e position des palmarès et y est demeurée pendant 25 semaines, dont six dans le Top 30. Elle figure également sur la liste des pièces ayant passé le plus de temps sur les palmarès au Québec.

« J’ai toujours alterné entre l’écriture de pièces country et de rock. Le country a un “swing”, il permet d’écrire des paroles qui sont plus éloquentes que le rock », confiait Faulkner en entrevue avec The Gazette en 1994. Le texte de « Si j’avais un char » met en vedette un personnage avec qui le public peut facilement s’identifier : un jeune, sans le sou, qui rêve de la liberté que lui procureraient ces quatre roues.

Faulkner a interprété sa célèbre chanson sur la scène des FrancoFolies de Montréal ainsi que dans d’innombrables festivals, et elle a également figuré sur l’album du Festival de Saint-Tite en 2003 ainsi que sur la compilation 75 ans, 75 chansons. Elle fait belle figure, bien entendu, dans le documentaire portant sur Faulkner lui-même, « J’m’en va r’viendre », paru en 2011. L’artiste a d’ailleurs écrit une suite à sa célèbre chanson, intitulée « Du gaz dans mon char ». « Si j’avais un char » a été réinterprétée par Génération V.I.P., The Cloverland Band, Antoine Gratton et Dominic Sylvain, en plus d’être chantée en italien par Marco Calliari, devenant ainsi « Se avessi una vespa ».

Fruit d’une collaboration entre le PACC et CBC/Radio-Canada, la série Classique revisités invite la crème de la crème des musiciens canadiens à y aller de leur réinterprétation d’une chanson classique afin de souligner son intronisation au Panthéon. Pour découvrir les autres Classiques Revisités de 2016, cliquez ici.

Voyez Marie-Pierre Arthur réinterpréter « Si j’avais un char ».