Symbolique de la Première Guerre, la chanson K-K-K-Katy est intronisée au PACC

Alex Pangman rend hommage à la chanson iconique de Geoffrey O’Hara dans le cadre de la série « Classiques Revisités » présentée par le PACC et CBC/Radio-Canada

 
Geoffrey-O'Hara-CSHF
 
TORONTO, le 1er août 2016 – Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) est heureux d’annoncer l’intronisation de K-K-K-Katy, le merveilleux chef-d’œuvre de chanson humoristique composé durant la Première Guerre mondiale par Geoffrey O’Hara. Afin de souligner cette intronisation, l’enfant chérie du swing canadien Alex Pangman, finaliste aux Prix JUNO, nous propose une nouvelle version de cette œuvre dans le cadre de la série Classiques Revisités présentée par le PACC et CBC/Radio-Canada. Vous pouvez visionner la prestation ici.

« La chanson K-K-K-Katy de Geoffery O’Hara dégage un sentiment de douceur et d’innocence remontant à une époque caractérisée par la guerre et l’insécurité », a déclaré Alex Pangman. « Ce fut un grand plaisir pour moi d’interpréter cette chanson dans le cadre de la série Classiques Revisités. »

K-K-K-Katy a constitué un succès retentissant pour le compositeur originaire de Chatham. Écrite en 1917 et éditée un an plus tard, elle s’est répandue comme une traînée de poudre grâce aux disques de gramophone, aux feuilles de musique et au bouche à oreille. Éventuellement connue comme une chanson d’adieu, K-K-K-Katy était chantée d’un océan à l’autre au Canada et entonnée par les soldats canadiens, américains et britanniques outre-mer. En 1921, plus de 1,5 million de feuilles de musique de K-K-K-Katy avaient été vendues.

Excellent exemple de chanson humoristique, K-K-K-Katy raconte l’histoire d’un brave soldat du nom de Jimmy qui devient muet devant la beauté de Katy, la jeune fille dont il est amoureux. Elle est considérée comme une des plus célèbres chansons bègues jamais écrites.

Le populaire ténor Billy Murray a contribué à faire connaître K-K-K-Katy grâce à l’enregistrement qu’il en a fait chez Victor en 1918. La chanson jouissait d’une telle popularité que, avant la fin de l’année, elle avait été reprise par Eugene Buckley (pseudonyme d’Arthur Fields), les Marconi Brothers, Arthur Hall, John McDermott et Robert Lloyd.

K-K-K-Katy a connu un second souffle durant la Deuxième Guerre mondiale, et elle a été enregistrée dans les années 1940 par le Mellomen Quartet, Ray Benson and His Orchestra, Buddy Clark et Mel Blanc. Dans les années 1950, la popularité de la chanson a été entretenue par des enregistrements des Four Sergeants, du West Point Cadet Glee Club, de Meyer Davis and His Orchestra et du pianiste de ragtime Johnny Maddox.

Les séries télévisées The Waltons, Perry Como’s Kraft Music Hall et Boardwalk Empire ont toutes utilisé la chanson K-K-K-Katy pour évoquer l’atmosphère de son époque, et on peut également l’entendre dans les films de guerre Pack Up Your Troubles (1932), The Shopworn Angel (1938), Tin Pan Alley (1940), For Me and My Gal (1942) et The Fighting Rats of Tobruk (1944). On y fait également allusion dans le célèbre film The Way We Were (1973), mettant en vedette Barbra Streisand et Robert Redford.

L’auteur-compositeur, compositeur, chanteur et musicien canadien-américain Geoffrey O’Hara (1882-1967) est né et a grandi à Chatham, en Ontario. Encore  adolescent, il s’inscrivit au Collège militaire royal de Kingston. Plusieurs de ses camarades de régiment se sont bientôt retrouvés sur le champ de bataille de la crête de Vimy, mais la vie lui réservait un autre destin : la musique.

À la mort de son père, Geoffrey O’Hara dut quitter l’armée. Il prit le chemin des États-Unis pour se produire dans le circuit des spectacles de vaudeville et décrocha bientôt un emploi chez Edison Records, entreprenant ainsi une nouvelle carrière dans l’industrie de l’enregistrement. Le gouvernement américain l’invita à enregistrer des chants traditionnels des Premières nations puis, après la déclaration de la guerre, à apprendre des chansons patriotiques aux troupes. Il a donc consacré sa vie entière à la musique, qu’il se soit agi de l’enseigner, de l’enregistrer ou de l’interpréter. Membre originaire de l’ASCAP, il a enseigné l’écriture de chansons à l’Université Columbia.

À propos du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens
Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (www.cshf.ca) vise à honorer et à célébrer le travail des auteurs-compositeurs canadiens et de ceux qui ont consacré leur vie à mettre en valeur notre patrimoine musical et à éduquer le public sur leurs réussites. Le Panthéon, un organisme national sans but lucratif, est dirigé par son propre conseil d’administration composé de créateurs et d’éditeurs de musique francophones et anglophones, ainsi que de représentants de l’industrie du disque. En décembre 2011, la SOCAN (Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) a acquis le Panthéon. Le mandat du Panthéon est conforme aux objectifs de la SOCAN comme association regroupant des membres auteurs-compositeurs et des membres éditeurs.

À propos de CBCMusic.ca
CBCMusic.ca (www.cbcmusic.ca) est un service de musique numérique gratuit offert au Canada. Tant les auditeurs occasionnels que les passionnés peuvent se brancher sur ce qui se fait de mieux au Canada et sur la scène internationale en matière de musique, de concerts et de volets spéciaux. Simple et convivial, CBCMusic.ca donne aux Canadiens la possibilité d’accéder à 50 webradios, à 12 communautés de genres musicaux différents, à CBC Radio 2 et à CBC Radio 3, ainsi qu’à du contenu original proposé par les personnalités et les programmateurs les plus à l’affût et expérimentés de l’industrie au pays. Vous y trouverez aussi des centaines de concerts, des listes de diffusion et davantage encore.

À propos de ICIMusique.ca
ICIMusique.ca (www.icimusique.ca) est la plateforme numérique musicale de Radio-Canada. On y retrouve la radio en direct, et elle donne aux Canadiens la possibilité d’écouter plus de 150 webradios multigenres, des albums en écoute, des dossiers spéciaux et des actualités musicales.

Contact média, demandes d’entrevue :
Christine Liber, Liberty Ink Communications (pour le PACC)
Christine@LibertyInk.ca, 416-651-4722 x 1