I Saw Her Again

Année de l'intronisation: 2017
Époque d'intronisation : Époque radiophonique
Année de composition :1966
Parolier(s) :Dennis (Denny) Gerard Stephen Doherty; John Edmund Andrew Phillips
Compositeur(s) :Dennis (Denny) Gerard Stephen Doherty; John Edmund Andrew Phillips

I Saw Her Again est le fruit d’une collaboration improbable entre deux hommes impliqués dans un triangle amoureux qui a fait les manchettes de l’époque au sein du très populaire groupe vocal The Mamas & The Papas en 1966. La chanson au ton ironique décrit la liaison extraconjugale de son coauteur, Denny Doherty, avec Michelle Phillips, la femme de l’autre coauteur de la pièce, John Phillips, ce qui, inévitablement, a engendré de profondes tensions au sein du groupe. Les paroles racontent la relation de Doherty avec cette femme fatale : « I saw her again last night/And you know that I shouldn’t/. . . But I really need that girl/Don’t know why I’m livin’ a lie. . . » (Librement : je l’ai revue hier soir/et vous savez que je ne devrais pas/mais j’ai vraiment besoin de cette fille/je ne sais pas pourquoi je vis dans le mensonge…)

À travers I Saw Her Again, Doherty et Phillips cherchaient à capitaliser sur la mode des années 60 pour l’écriture autobiographique ainsi qu’à se distancer des ballades génériques typiques de la vieille garde d’auteurs-compositeurs professionnels. Troisième simple des Mamas & Papas, il a été lancé sur 45 tours (Dunhill 4031) en juin 1966 dans l’espoir de capitaliser sur le succès de Monday, Monday qui avait été couronné d’un prix Grammy. Sur la face B se trouvait la pièce Even If I Could, tandis que des éditions subséquentes proposaient plutôt Go Where You Wanna Go puis Words of Love.

La chanson folk rock très énergique a fait son entrée sur le Billboard Hot 100 en 53e position le 2 juillet 1966 et était toute en contraste avec le Strangers in the Night de Frank Sinatra qui dominait ce même palmarès cette semaine-la. I Saw Her Again fut le début le plus fort du palmarès Cashbox cette même semaine et elle a bondi en 7e position dès le 23 juillet, tandis que sur Billboard, elle atteignait la 5e position le 30 juillet. Au Canada, la chanson a passé un mois dans le Top 10 du palmarès RPM avant d’atteindre la première position le 8 août. Au Royaume-Uni, elle s’est hissée en 11e position et son vidéoclip a été diffusé sur la populaire émission « Top of the Pops ».

Le mois suivant, Dunhill lançait une version allongée et orchestrée sur l’album « The Mamas & The Papas » (Dunhill D50010).

I Saw Her Again est souvent citée comme un bon exemple de « sunshine pop » et du « son de la côté Ouest ». Les harmonies vocales, inspirées de groupes vocaux du passé et qui ont assuré le succès du groupe, avaient été augmentées d’une touche rock en plus des influences folk urbain de groupes comme The Weavers et The Kingston Trio. Les nombreuses pistes de l’enregistrement étaient directement influencées par la célèbre technique dite du « wall of sound » inventée par le légendaire réalisateur Phil Spector. Le réalisateur de I Saw Her Again, Lou Adler, a expliqué que « j’ai mis toute la gomme côté réalisation ; on y entend tout ce que je pouvais imaginer y inclure, et ça va en augmentant tout au long de la pièce. » Les musiciens pour cette séance d’enregistrement étaient Larry Knechtel, Joe Osborne et Hal Blaine, du célèbre Wrecking Crew, et tous ont auparavant joué pour Phil Spector.

On peut entendre sur I Saw Her Again une erreur chanceuse assez célèbre : l’ingénieur Bones Howe a accidentellement mixé la voix de Doherty un peu trop tôt, ce qui a eu pour effet de créer un effet d’hésitation. Réalisateur à l’instinct bien aiguisé, Adler a décidé de garder cette erreur.

La chanson a par la suite figuré sur les albums « Farewell to the First Golden Era » (1967), « 16 of Their Greatest Hits » (1969), et « A Gathering of Flowers: The Anthology » (1970) des Mamas & Papas. Une version subséquente du groupe a également enregistré une version en spectacle de cette chanson en 1982. Doherty l’a également chantée dans sa comédie musicale « Dream a Little Dream: The Nearly True Story of The Mamas & The Papas » puis, de manière posthume, dans le film « Here I Am : Denny Doherty and The Mamas & The Papas » de Bravo ! en 2010.

Denny Doherty (1940-2007) est issu du quartier nord de Halifax et s’est hissé dans les hautes sphères de la musique pop des années 60 grâce à sa chaude voix de ténor. Il a été membre de divers groupes tels que Halifax Three et The Mugwumps avant de cofonder l’immensément populaire groupe The Mamas & The Papas. Lorsque le groupe s’est dissout, Doherty a entamé une carrière solo en plus de devenir acteur. Il a été intronisé au Panthéon de la musique canadienne en 1996 ainsi qu’au Rock and Roll Hall of Fame en 1998 pour sa participation au groupe The Mamas & The Papas.

John Phillips (1935-2001) était un auteur-compositeur-interprète américain. Il a cofondé The Mamas & The Papas et s’est imposé comme une des figures légendaires de la scène musicale des années 60. En plus de son travail au sein des Mamas & Papas, il a écrit ou coécrit des « hits » tels que San Francisco (Be Sure To Wear Some Flowers in Your Hair) et Kokomo.

I Saw Her Again

Vidéo