Toutes chansons intronisées
Au lieu d’écrire sur l’amour, ils ont proposé une chanson beaucoup plus controversée sur un enfant né de parents non mariés.
Love Child
  • Année de l'intronisation: 2008
  • Année de composition: 1968
Auteurs-compositeurs
R. Dean Taylor Auteur-compositeur
Frank Wilson Auteur-compositeur
Pam Sawyer Auteur-compositeur
Deke Richards Auteur-compositeur
Artistes
Diana Ross & The Supremes
Albino Gorilla
Booker T and the M.G’s
Broadzilla
Gina Glocksen
Latoya Jackson
Sweet Sensation

La chanson Love Child fut composée pour Diana Ross & The Supremes, qui en ont fait un succès Motown à la fin des années 1960. Elle raconte l’histoire d’une femme qui résiste aux avances sexuelles incessantes de son amoureux, de peur de devenir mère célibataire. Il s’agissait d’un commentaire un peu provoquant pour l’époque sur la question de l’illégitimité, se démarquant des chansons d’amour habituelles du groupe. Les paroles de la chanson furent inspirées de l’enfance sans père de Diana Ross. Celle-ci partagea tellement de fardeaux émotifs, sociaux et financiers avec sa mère pendant sa jeunesse qu’elle se jura de ne jamais mettre ses propres enfants dans la même situation.

Dans le but d’écrire Love Child spécifiquement pour Diana Ross & The Supremes, le créateur de Motown, Berry Gordy rassembla le « Clan Motown », un groupe d’auteurs-compositeurs et de réalisateurs de grand talent, à l’Hôtel Pontchartrain de Detroit. Le Clan se composa des auteurs-compositeurs Frank Wilson, Henry Cosby, Pam Sawyer et Deke Richards ainsi que de l’auteur-compositeur-interprète canadien R. Dean Taylor.

R. Dean Taylor entama sa carrière à Toronto, où il jouait du piano et faisait des concerts dans les clubs tout en travaillant à ses enregistrements. Il composa et enregistra une série de chansons à New York avant de déménager à Détroit en 1963 et d’être recruté par Motown Records comme artiste et auteur-compositeur. Il finit par co-écrire et co-réaliser de nombreux succès pour les artistes les plus populaires de l’étiquette, notamment The Temptations, les Four Tops et Brenda Holloway.

La chanson Love Child atteint la 1ère position du palmarès Billboard et y resta pendant deux semaines. Elle fut le 45-tours le plus vendu du groupe et son dernier succès numéro un avant le départ de Diana Ross en 1970 pour poursuivre une carrière solo. Ironiquement, alors que l’album était présenté comme un effort collectif du groupe, on n’entend ni la voix de Mary Wilson ni celle de Cindy Birdsong sur le disque.

En 1990, le trio féminin Sweet Sensation reprit Love Child comme chanson titre d’un de ses albums et leur interprétation s’est hissée en 13ième position du palmarès Hot 100 de Billboard. Un autre trio féminin, Broadzilla, a réinterprété Love Child dans la veine hard punk sur son album Lady Luck de 2003.

Lire l'article au complet
Articles apparentés
le 24 octobre, 2018

The Hockey Song de Stompin Tom Connors intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 octobre, 2018

La chanson « Québécois » du groupe La Révolution Française Intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires