Mille après mille

Année de l'intronisation: 2016
Époque d'intronisation : Époque radiophonique
Année de composition :1969
Parolier(s) :Gérald (Gerry) Joly
Compositeur(s) :Gérald (Gerry) Joly

Grand classique du répertoire country, Mille après mille/Mile After Mile est également un oiseau rare : une chanson qui a atteint le sommet des palmarès en anglais et en français par deux artistes différents. Cette nostalgique ballade country a été endisquée par d’innombrables artistes pop, country et folk et sa popularité ne se dément toujours pas.

À mi-chemin entre chansons d’amour et introspection sur le sens de la vie, Mile After Mile a été écrite en 1969 par Gerry Joly, à Elliott Lake, dans le nord de l’Ontario, après un long trajet en voiture durant lequel sa voiture a connu des ennuis mécaniques. Les paroles de Joly évoquent bien la solitude de la grand-route, tandis que la guitare et les percussions évoquent les roues d’un véhicule qui égrène les kilomètres.

Bilingue, Joly a d’abord enregistré Mile After Mile avec un des couplets en français sur son album de 1971 intitulé « Gerry Joly Duo – Live at the Belle Claire ». Peu de temps après, un compatriote ontarien, le populaire chanteur country Orval Prophet, dit Le laboureur canadien, a repris le titre sur son album paru en 1971. Le simple entraînant et typique de la musique country de l’époque avait été réalisé de manière très léchée par une autre vedette canadienne du country, Gary Buck, et la chanson a connu une immense popularité. C’est la chanson Jennifer Moved Away qui figurait sur la face B, et Mile After Mile a fait son apparition sur le palmarès RPM country en septembre 1971 et y a élu résidence pendant plus de trois mois, atteignant la première position en janvier 1972. Elle est demeurée au sommet pendant trois semaines, totalisant 11 semaines dans le Top 10 et 21 semaines dans le Top 40. Prophet a enregistré une nouvelle version sur son album « The Canadian Ploughboy » paru en 1983. Grâce au succès de ce simple, Orval Prophet a été intronisé au Canadian Country Music Hall of Fame ainsi qu’au Canadian Music Industry Hall of Fame.

La vedette suivante à faire sienne cette chanson fut nul autre que le « roi du western », Willie Lamothe. M. Lamothe a bien entendu endisqué la version française de la chanson de Joly, Mille après mille, mais avec une sonorité country moins marquée. Cette version est parue sur son album de 1972 intitulé « Le soleil se lève avec papa Willie ». La pièce a été lancée en tant que 45 tours le mois suivant avec la chanson Puisque tout est fini sur la face B. C’était le début d’une deuxième vie pour le succès de Joly : depuis, Mille après mille est devenu un classique indétrônable du répertoire francophone au Québec, tous genres confondus. Willie Lamothe l’a également incluse sur ses albums intitulés « Album souvenir » (1981) et « Je reviens » (1983), en plus de la chanter maintes et maintes fois pendant sa populaire émission de télé « Le ranch à Willie ».

Depuis ces succès initiaux, de nombreuses vedettes de la scène musicale québécoise ont chanté ou endisqué leur version de Mille après mille, dont notamment Fred Pellerin — en solo et en duo avec Céline Dion —, Patrick Norman en compagnie de Renée Martel, Les Cowboys Gallants, Les Respectables (sur la compilation « Quand le country dit bonjour »), Laurence Jalbert, Bobby Hachey (en anglais), Jean-Jacques Égli, Natalie Carbonneau, Stephen Faulkner, Renée Martel, Plume Latraverse, Michel Canapé et Roch Voisine. Isabelle Boulay a connu un succès phénoménal avec la chanson qu’elle avait incluse sur son album de 2011 intitulé « Les grands espaces », qui est demeuré sur les palmarès pendant 50 semaines. On retrouve même deux versions de Mille après mille sur l’album hommage « Chapeau Willie?! – un hommage à Willie Lamothe ». Elle figure également sur de nombreuses compilations telles que « Les 100 plus grandes chansons country de tous les temps », « Les 4 Grands », « Vos Chansons : Les mélodies de votre quotidien » et « Les stars du Country », en plus d’être une des pièces favorites des amateurs de karaoké. Au cinéma, on a pu l’entendre dans le film « Congorama » et on a bien sûr pu l’entendre dans la minisérie biographique « Willie » télédiffusée en 2000.

Mille après mille/Mile after Mile a été le plus grand succès du franco-ontarien Gérald (Gerry) Joly (1934-2008), un auteur-compositeur originaire de Hawkesbury. Il a composé et chanté de la musique pendant plus de 50 ans et il était surtout réputé pour ses textes humoristiques. Joly a reçu un Certificat d’honneur de BMI Canada (l’ancêtre de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) en 1972 soulignant sa contribution exceptionnelle à la musique canadienne.

Mille après mille

Vidéo

Paroles


Audio

Lecture Mille après mille - Élage Diouf