Toutes chansons intronisées
« J’ai toujours alterné entre l’écriture de pièces country et de rock. Le country a un “swing”, il permet d’écrire des paroles qui sont plus éloquentes que le rock »
Si j'avais un char
  • Année de l'intronisation: 2017
  • Année de composition: 1978
Auteurs-compositeurs
Sylvie Choquette Auteur-compositeur
Stephen Faulkner Auteur-compositeur
Artistes
Génération V.I.P.
The Cloverland Band
Antoine Gratton
Dominc Sylvain
Marco Calliari
Classique du répertoire country québécois s’il en est, Si j’avais un char explore la notion de liberté à travers le rêve tout simple de posséder une voiture.

Si j’avais un char est connue des fans de Stephen Faulkner comme étant une pièce tirée de son premier album solo, « Cassonade », paru en 1978 (Parapluie, PAR-11801) et réalisé par Faulkner, Gaby Boucher et Yves Ladouceur. Moins connu, le 45 tours (PAR-1101) proposait la pièce Mon grand cheval noir d’amour sur la face B.

Le guitares slide typiquement country et les chœurs chantés par la cocréatrice Sylvie Choquette placent fermement Si j’avais un char dans la mouvance de la musique country traditionnelle québécoise des Willie Lamothe, Tex Lecor et Lucille Starr. Lancée sous le célèbre pseudonyme Cassonade de Faulkner, la chanson a véritablement donné le coup d’envoi à sa carrière d’auteur-compositeur-interprète. Elle a culminé en 7ème position des palmarès (en fonction des diffusions radio et des ventes combinées) et est demeurée sur les palmarès pendant 25 semaines, dont six dans le Top 30, et elle a également obtenu la distinction d’être un des « hits » les plus populaires sur les palmarès québécois.

« J’ai toujours alterné entre l’écriture de pièces country et de rock. Le country a un “swing”, il permet d’écrire des paroles qui sont plus éloquentes que le rock », confiait Faulkner en entrevue avec The Gazette en 1994. Et éloquentes, les paroles de Si j’avais un char le sont, mettant en vedette un personnage avec qui le public peut facilement s’identifier. Un jeune, sans le sou, qui rêve de la liberté que lui procurerait ces quatre roues : « Si j’avais un char/Ça changerait ma vie ». Mais comme il n’a pas d’argent, son rêve semble inatteignable.

En plus d’avoir figurée sur l’album « Cassonade », Faulkner a inclus Si j’avais un char sur « Capturé vivant » (qui met également en vedette une autre chanson intronisée au Panthéon, Mille après Mille), enregistré devant public au Cabaret Music Hall de Montréal en 2002, ainsi que sur l’album double du même titre, « Si j’avais un char ».

Si j’avais un char a bien acquis ses lettres de noblesse en tant que « toune de char » et, de ce fait, elle fut l’une de nombreuses pièces traitant d’automobiles mises en vedette dans l’exposition « Auto Portrait » du Musée de la Civilisation de Québec en 1993. Le titre de la chanson a également été utilisé comme titre d’une série télé adaptée en français portant sur l’histoire de l’automobile. Faulkner est pleinement conscient de l’ironie qui se cache derrière le statut de sa chanson, car, comme il le déclarait un jour à Radio-Canada, « conduire est mauvais pour la planète. »

Faulkner a interprété sa célèbre chanson sur la scène des FrancoFolies de Montréal ainsi que dans d’innombrables festivals, et elle a également figuré sur l’album du Festival de Saint-Tite en 2003 ainsi que sur la compilation « 75 ans, 75 chansons ». On peut aussi l’entendre dans le documentaire portant sur Faulkner lui-même, « J’m’en va r’viendre », paru en 2011.

L’artiste a d’ailleurs écrit une suite à sa célèbre chanson, intitulée Du gaz dans mon char.

Si j’avais un char a été réinterprétée par Génération V.I.P., The Cloverland Band, Antoine Gratton et Dominic Sylvain, en plus d’être chantée en italien par Marco Calliari, devenant ainsi Se avessi una vespa. C’est, il va sans dire, une chanson très populaire dans les karaokés.

L’auteur-compositeur-interprète Stephen Faulkner est né à Montréal en 1954. Sa carrière musicale a pris son envol au début des années 70 pendant qu’il accompagnait Plume Latraverse sur scène comme en studio. Il a lancé de nombreux albums solo et il est également connu pour ses succès Doris, Mon grand cheval noir d’amour et Un cowboy à Paris. Il a passé une bonne partie des années 80 et 90 en tournée en France. Il a remporté deux prix de l’ADISQ : Meilleur album country pour « Caboose » (1993) et Auteur-compositeur de l’année (2001).

Sylvie Choquette est originaire de Montréal et a commencé sa carrière artistique avec Plume et Cassonade (Stephen Faulkner) à la fin des années 70. Elle coécrit par la suite quelques chansons avec Faulkner, dont la populaire Si j’avais un char. Au cours de ses années sur la scène musicale québécoise, Sylvie a travaillé comme choriste, soliste, bassiste et comédienne. Elle a mis fin à ses activités musicales en 1996, et n’a depuis participé qu’à quelques enregistrements pour Dance Plant Record, et contribué à deux spectacles dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal.

Lire l'article au complet
/
Marie-Pierre Arthur interprète Si j’avais un char
Marie-Pierre Arthur interprète Si j’avais un char, chanson écrite et composée par Stephen Faulkner et Sylvie Choquette. La pièce est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadien (PACC) en 2017. Marie-Pierre est accompagnée des musiciens Nicolas Basque et Sam Joly.
Articles apparentés
le 24 octobre, 2018

The Hockey Song de Stompin Tom Connors intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 octobre, 2018

La chanson « Québécois » du groupe La Révolution Française Intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires