(There’s a) Bluebird on Your Windowsill

Année de l'intronisation: 2010
Époque d'intronisation : Époque radiophonique
Année de composition :1947
Parolier(s) :(Carmen) Elizabeth Clarke Winnipeg, Manitoba, 1911 Vancouver, British Columbia, July, 1960
Compositeur(s) :(Carmen) Elizabeth Clarke Winnipeg, Manitoba, 1911 Vancouver, British Columbia, July, 1960

Première chanson d’un auteur canadien à se vendre à plus d’un million d’exemplaires, (There’s a) Bluebird on Your Windowsill est née d’un tendre moment dans la vie d’un enfant malade.La chanson a été écrite en 1947 par (Carmen) Elizabeth Clarke, une infirmière de Vancouver,qui travaillait au Hospital for Sick and Crippled Children, aujourd’hui appelé le Children’s Hospital de Vancouver.

Un des patients de Clark, un jeune garçon, a reçu un jour la visite d’un petit moineau venu se percher au bord de la fenêtre, tout près de son lit. Un soir de pluie, Clarke, inspirée à capturer le charme de cette rencontre et l’émotion de son jeune patient, compose, en l’espace de six heures, un poème sur l’oiseau. S’ensuit quelque temps plus tard une mélodie pour accompagner les paroles.

Clarke a chanté régulièrement (There’s a) Bluebird on Your Windowsill à ses patients. Après avoir été convaincue par ses amis et collègues que la chanson était formidable, elle la chante en direct à la radio, à la station CKNW et, le 7 novembre 1949, déclare au journaliste Les Wedsman qu’elle n’avait « pas eu l’intention d’écrire cette chanson – l’inspiration m’est venue naturellement ». Elle a ajouté que la chanson lui donnait envie de pleurer chaque fois qu’elle l’entendait. « Après avoir reçu plusieurs demandes pour la chanson, je me suis dit que les gens voulaient vraiment l’entendre ». Au gré de sa popularité, les collègues et patients de Clarke se sont mis à surnommer la chanson, « notre chanson. »

Plusieurs années plus tard, Jean Gould, ancien directeur des relations publiques de l’hôpital, se rappelle que Clarke était « toujours intéressée par la musique et l’écriture. Je dirais même qu’elle était une vraie artiste. Elle aimait tellement les enfants. »

Un groupe de musique country de New Westminster, en Colombie-Britannique, The Rhythm Pals, qui a également fait ses débuts à la station de radio de CKNW, a enregistré une version de la chanson, qui a tourné régulièrement à la radio locale. The Rhythm Pals était le groupe de l’heure à l’époque et, trois décennies plus tard, le groupe a inclus la chanson sur un album célébrant son 30e anniversaire en 1977.

Les droits de la chanson ont été édités en 1949 par Empire Music, une compagnie de New Westminster. La même année, Aragon Music, une maison de disques de Vancouver, enregistre une version de Don Murphy.

Clarke a financé elle-même la production de ce disque avec 600 $, un humble début pour une chanson qui est devenu un énorme succès country une année plus tard.

Le succès de la chanson (There’s a) Bluebird on Your Windowsill s’est ensuite répandu partout au Canada et aux États-Unis, grâce à de nombreuses reprises par plusieurs artistes. Will Carter, pilier de la chanson canadienne, a lancé sa version en 1949. Le musicien western Tex Williams a enregistré une autre version en 1949, qui a remporté un succès instantané aux États-Unis, accédant à la 11e position du palmarès Billboard. La chanteuse Doris Day a également enregistré une version plus jazzée, avec le George Siravo Orchestra et cette version a atteint la 19e position du palmarès Billboard. Bing Crosby a aussi enregistré une version de la chanson pendant la même période.

Les sources bienveillantes de la chanson n’ont jamais échappé à ses nombreux admirateurs, même après son succès commercial. En 1950, l’oeuvre de bienfaisance March of Dimes a choisi cette pièce comme chanson officielle de sa campagne nationale de financement. La jeune Clarke, qui n’avait que 38 ans lorsque son poème est devenu un succès commercial, a décidé dans un geste d’une générosité remarquable, de donner toutes les redevances de la chanson (There’s a) Bluebird on Your Windowsill à tous les hôpitaux pour enfants du Canada.

Encore aujourd’hui, les hôpitaux pour enfants continuent de récolter ces fonds. Elizabeth Clarke a continué de se devouer comme infirmiére et auteure. Elle est décédée à Vancouver en juillet 1960, à l’âge de 49 ans.

La chanson a connu un regain de popularité en 1985, grâce à Sandy Wilson et au film canadien My American Cousin, gagnant de sept prix Génies et mettant en vedette Margaret Langrick. L’ensemble de jazz féminin Mother of Pearl a également joué la chanson en tournée. En 2002, le groupe a rendu hommage à Clarke en incluant sa version de la pièce sur la compilation jazz sheBOP! A Century of Jazz Compositions by Canadian Women, gardant ainsi toujours vivante cette belle chanson et son émouvante histoire.

Parmi les interprètes: Dala, Wilf Carter, Don Murphy, The Rhythm Pals, Bing Crosby, Kenny Roberts, Mother of Pearl, Freddy Williams, Freddy Martin, Ralph Flanagan, Charles Kunz, Carmen Cavallaro, Doris Day and the George Siravo Orchestra, Tex Williams, Audry Williams et The Andrews Sisters.

(There’s a) Bluebird on Your Windowsill

Vidéo

Paroles


Audio

Lecture (There's A) Bluebird On Your Windowsill - Wilf Carter

Liens

http://www.vancouverhistory.ca/archives_bluebird.htm