Retourner

Carmen Lombardo

Année de l'intronisation: 2006
Origine: London, Ontario
1903-1971
© Photo Credit Doug Flood

Bien que le premier orchestre de danse canadien, les Royal Canadians, soit plus étroitement associé à Guy Lombardo, c’est en fait son frère cadet Carmen qui fut la force motrice de cette formation musicale. Né en 1903 à London, Ontario, Carmen Lombardo et son frère firent leurs débuts ensemble dans une salle paroissiale en 1914, entamant une collaboration qui allait durer 55 ans. Carmen et Guy commencèrent en même temps à suivre des leçons de musique, Guy au violon et Carmen à la flûte. Avec les années, Carmen passa au saxophone alors que Guy prit simplement une baguette de chef d’orchestre. Les Royal Canadians furent formés en 1916, avec Carmen comme chanteur, saxophoniste et compositeur. Leur premier spectacle d’importance eut lieu dans un pavillon de danse à Grand Bend, Ontario, en 1919.

En 1923, les Royal Canadians s’établirent à Cleveland, Ohio, et furent rapidement adoptés comme orchestre permanent d’une boîte de nuit appelée Claremont Trent. Le directeur du club, Louis Bleet, prit l’orchestre sous son aile; ils continuèrent à jouer dans la région de Cleveland jusqu’en 1927, puis déménagèrent à Chicago où ils commencèrent à jouer en direct à la radio au Café Granada. En 1928, deux des chansons de Carmen, Coquette et Sweethearts on Parade, devinrent d’importants succès pour l’orchestre, attirant l’attention sur la scène internationale. Les Royal Canadians furent réputés pour faire « la musique la plus douce de ce côté-ci du ciel » (« the sweetest music this side of Heaven »), selon l’expression d’Ashton Stevens du Chicago Tribune. En 1929, les Royal Canadians décrochèrent un contrat de 33 ans, le plus long de leur carrière, au Roosevelt Grill, à New York. C’est au Roosevelt que les Royal Canadians entamèrent la tradition annuelle de la veillée du Nouvel An diffusée sur les ondes de CBS. Les Royal Canadians vendirent au moins 100 millions de disques. Entre 1929 et 1952, pas une seule année ne s’écoula sans qu’un disque de Guy Lombardo ne figure au palmarès, dont 21 en première position, et bon nombre d’eux avec des chansons de Carmen Lombardo.

Bien que Carmen continua d’être le principal chanteur des Royal Canadians, cette fonction ne fut jamais un réel plaisir pour lui. En 1940, il se trouva un remplaçant, ce qui lui permit de se concentrer uniquement sur l’écriture de chansons. Parmi les succès qui jaillirent de la plume de Carmen et que le Guy Lombardo Orchestra rendit populaires, il faut nommer Jungle Drums, Boo Hoo, It’s Never Too Late, It’s Easier Said than Done, Seems Like Old Times, Where Are You Gonna Be When the Moon Shines?, Get Out Those Old Records, How Long Has it Been? et Marry the One You Love. Carmen composa également quelques titres originaux et thématiques, tel que Play Ball avec les New York Mets, une ode à cette équipe de baseball malchanceuse au début des années 1960. Il composa également les partitions de Arabian Nights, Paradise Island et Mardi Gras!

Au fil d’une carrière de plus d’un demi-siècle, Carmen collabora avec des auteurs aussi célèbres que John Jacob Loeb. Il s’associa aussi à d’autres créateurs, tels que Charles Newman, Johnny Green, Jimmy Monaco, Cliff Friend, Gus Kahn, Gene Austin, Art Kassel, Sam Coslow, Irving Caeser et Roy Turk.

Carmen continua de jouer du saxophone pour l’orchestre jusqu’en 1970, année où sa santé déclinante le força à se retirer. Il continua à écrire jusqu’à sa mort, en 1971, sa dernière chanson, intitulée What Have We Done to Our World?, contrastant par sa tristesse avec le reste de son oeuvre. « Elles (les chansons) l’empêchaient de penser à la douleur qu’il éprouvait dans les derniers mois de sa vie, » explique la veuve de Carmen. « Ses chansons l’ont maintenu en vie pendant quatre mois de plus. »

Résistant à l’épreuve du temps, les chansons de Carmen Lombardo ont figuré dans des films de Woody Allen, tels que Annie Hall et Coups de feu sur Broadway (Bullets over Broadway), et ont été enregistrées par des artistes comme Louis Armstrong, Bing Crosby et Dean Martin.

Lire la biographie complète
Articles apparentés
le 1 August 2018

La SOCAN pleure la perte de Joe Robertson, un bienfaiteur du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Nouvelles du PACC
le 5 June 2018

La chanson «Morning Dew» de Bonnie Dobson sera à l’honneur au Mariposa Folk Festival

Nouvelles du PACC
Nos partenaires