Retourner

John Stromberg

Année de l'intronisation: 2011
Origine: Milton, Prince Edward Island
1858-1902

Créatif et audacieux, John « Honey » Stromberg est reconnu pour ses productions à Broadway et pour sa collaboration avec la troupe de comédie Weber and Fields.

Né à Milton, à l’Île-du-Prince-Édouard, il a toujours eu la musique dans son sang. Son père, Nathan Phillip Stramberg, s’occupait des arrangements musicaux du Galbraith’s Band, une fanfare militaire rattachée à un régiment de l’Armée canadienne. Après avoir étudié la musique, il dirige le River John Brass Band. Puis, Stromberg déménage en Nouvelle-Écosse pour diriger le Pictou Choral Society et le Pictou Concert Band.

Stromberg devient le pianiste d’un groupe de musiciens itinérant et s’installe ensuite à New York, où il change son nom de Stramberg à Stromberg. C’est à NewYork, en 1895, qu’il écrit son premier succès My Best Girl’s a Corker. À la même époque, il s’occupe des arrangements musicaux pour la maison de production Witmark.

C’est en 1896 que Stromberg décroche l’emploi qui marquera sa carrière. Il devient le compositeur attitré et le directeur des spectacles pour le duo burlesque Weber and Fields, dont les spectacles sont présentés au Weber and Fields Music Hall. C’est là qu’il travaille avec de nombreux auteurs-compositeurs populaires de l’époque, comme William T. Francis et Edgar Smith. Les productions les plus connues auxquelles collabore Stromberg sont « Helter-Skelter » (1899), « Fiddle-Dee-Dee » (1900-1901), « Hoity-Toity » (1901-1902) et « Twirly-Whirly » (1902-1903).

Parmi les chansons les plus populaires composées par Stromberg, on retrouve Kiss Me, Honey, Do, qui s’est hissée au numéro un des palmarès en 1899, Say You Love Me, Sue, Ma Blushin’ Rosie, My Josephine, Come Down Ma Evenin’ Star et The Pullman Porters’ Ball.

En proie à une folie passagère, Stromberg s’enlève la vie le 5 juillet 1902, à Freeport, dans l’État de New York. La dernière chanson qu’il compose est Come Down, Ma Evenin’ Star, le grand succès de Lillian Russell.

Parmi les interprètes : Henry Burr, Lillian Russell, Dan W. Quinn, Fay Templeton, Peter F. Dailey, H.S. Dudley, Arthur Collins, Mina Hickman, Albert Campbell et Al Johnson.

Lire la biographie complète
Articles apparentés
le 18 juillet, 2019

Les trésors nationaux et légendes de la musique country Ian Tyson et Sylvia Tyson intronisés individuellement au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 11 juin, 2019

« Hot Child in the City » intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens à Vancouver, ville natale de Nick Gilder et James McCulloch

Communiqués de presse
Nos partenaires