Retourner

Madame Mary Travers Bolduc

Année de l'intronisation: 2003
Origine: Newport, Québec
1894-1941

L’histoire de la réussite de Mary Travers Bolduc, c’est l’histoire d’une femme ordinaire transformée en reine des chansonnières canadiennes.

Travers est née d’une famille nombreuse d’origine anglaise dans la communauté de pêcheurs et de bûcherons de Newport, au Québec. Bien que sa famille ne s’y connaissait guère en musique, ses talents naturels étaient évidents : elle apprit à jouer le violon, l’harmonica, l’accordéon et la guimbarde par elle-même.

Au jeune âge de 13 ans, Mary quitta le domicile familial pour travailler en tant que domestique à Montréal. En 1914, juste avant la Première Guerre mondiale, elle épousa le commerçant Édouard Bolduc et ils fondèrent une famille. Pour subvenir aux besoins de ses enfants, Mary se tourna vers la musique.

En 1927, elle fut engagée en tant que violoniste pour le spectacle musical des Veillées du bon temps et c’est à cette époque que Mary entreprit sa carrière d’artiste. À son insu, ses chansons La Cuisinière et La Servante furent enregistrées sur des disques 78-rpm par la compagnie de disque Starr et se vendirent à 12 000 exemplaires au Québec, du jamais vu. Grâce à ces chansons, sa voix résonna partout au Québec et elle devint connue de ses fans comme « La Bolduc ». Aujourd’hui, elle est perçue comme la première chansonnière du Québec.

Durant la crise des années 30, Mary écrivit et enregistra 85 chansons pour la compagnie Starr. Elle composa la plupart de ses chansons en français et s’inspira du quotidien pour raconter les peines et les joies des gens ordinaires. Ses chansons comptaient des rythmes enlevés et des sonorités joyeuses pour accompagner ses vignettes empreintes d’humour et ses personnages ouvriers comiques. La Bolduc joua également de l’harmonica dans certaines chansons, dont Ça va venir, découragez-vous pas.

Avec une carrière musicale qui dura plus d’une décennie, Mary transforma sa façon de subvenir à sa famille en patrimoine musicale. Avec son style naturel et spontané, La Bolduc influença largement l’évolution de la chanson au Québec. D’après l’encyclopédie de la musique au Canada (Toronto, 1992) : « bien qu’elle eut plusieurs imitateurs, personne n’arriva à sa hauteur ».

Mary Bolduc décéda du cancer le 20 février 1941, à l’âge de 46 ans.

Lire la biographie complète
/
Ça va venir découragez-vous pas (par La Bolduc) - interprétée par Yves Lambert
« Ça va venir découragez-vous pas » a été écrite et composée par madame Mary Travers Bolduc (alias « La Bolduc ») intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2003. « Ça va venir découragez-vous pas » a été interprétée par le chanteur folkloriste québécois Yves Lambert lors de la cérémonie d’intronisation 2003 du PACC.
Articles apparentés
le 11 juin, 2019

« Hot Child in the City » intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens à Vancouver, ville natale de Nick Gilder et James McCulloch

Communiqués de presse
le 18 avril, 2019

Auteur-compositeur de « Hit Me With Your Best Shot », musicien et défenseur de l’industrie Eddie Schwartz intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens dans le cadre de la Canadian Music Week

Communiqués de presse
Nos partenaires