Retourner

Pierre Juneau

Année de l'intronisation: 2003
Legacy Award
Origine: Verdun, Québec
1922-2012

Sans Pierre Juneau, le paysage canadien de la radiodiffusion serait bien différent. En effet, Juneau est l’architecte du contenu canadien et un défenseur hors pair de la radiodiffusion publique et de la propriété canadienne.

Pierre Juneau est né à Verdun, en banlieue de Montréal, le 17 octobre 1922. En 1949, il est nommé représentant montréalais pour l’Office National du Film (ONF) et devient par la suite son représentant européen à Londres. À son retour au Canada en 1954, il devient Secrétaire du Conseil d’administration et adjoint au président de l’organisme. En 1964, il est nommé directeur de la production française de l’ONF. C’est aussi à cette époque qu’il est un des membres fondateurs de la revue Cité libre avec, entre autres, Gérard Pelletier et Pierre Trudeau.

Juneau quitte l’ONF en 1966 pour devenir vice-président du Bureau des Gouverneurs de la Radiodiffusion (BGR). En 1968, le Conseil de la Radiodiffusion et des Télécommunications canadiennes (CRTC) remplace le BGR et Juneau en devient son premier Président. Il demeure en poste jusqu’en 1975. Son règne est marqué par la promotion des politiques de contenu canadien à la radio, à la télévision et en câblodistribution. Ces mesures contribueront à la création d’un marché canadien pour la musique et les émissions de télévision.

En 1971, à la suite de l’instauration des mesures du CRTC, deux amateurs de musique canadienne, Walt Grealis et Stan Klees, éditeurs de la revue hebdomadaire RPM, créent les prix Gold Leaf. Un an plus tard, à la recommandation d’un lecteur du nom d’Hal Philips, ils nomment ces prix les prix « Juno » en l’honneur de Juneau et de la déesse romaine du même nom. En 1975, avec la création de l’Académie des Arts et des Sciences de l’Enregistrement (CARAS), une entente est conclue entre RPM et CARAS pour la gestion de l’événement, en collaboration avec tous les segments de l’industrie de la musique canadienne.

En 1975, le Premier ministre Trudeau nomme Juneau au poste de ministre des Communications, poste duquel il démissionne après avoir été défait dans une élection partielle. Il occupe par la suite plusieurs postes de sous-ministre, dont la présidence de la Commission de la Capitale Nationale et le poste de sous-ministre des Communications, sous le gouvernement Trudeau. Il est également sous-secrétaire d’État sous le gouvernement Clark. En 1982, il est nommé à la présidence de Radio-Canada pour un mandat de sept ans qui prendra fin le jour de la mise en onde de Newsworld, en juillet 1989.

Lire la biographie complète
Articles apparentés
le 18 juillet, 2019

Les trésors nationaux et légendes de la musique country Ian Tyson et Sylvia Tyson intronisés individuellement au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 11 juin, 2019

« Hot Child in the City » intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens à Vancouver, ville natale de Nick Gilder et James McCulloch

Communiqués de presse
Nos partenaires