Raymond Egan

Windsor, Ontario, 14 novembre, 1890 - Westport, Connecticut, 13 octobre, 1952
Année de l'intronisation: 2007
Époque d'intronisation : Époque des Pionniers

Raymond B. Egan fut l’un des plus grands et prolifiques paroliers de Broadway et de Hollywood dans les années 1920 et 1930, époque où la comédie musicale et le cinéma connurent un important essor.

Né à Windsor (Ontario) en 1890, Egan entama sa carrière à Détroit (Michigan), comme petit chanteur dans la chorale de l’église épiscopalienne St. John’s. Après avoir obtenu un diplôme de l’Université du Michigan, il travailla pour plusieurs compositeurs importants mais aussi comme caissier dans une banque du centre-ville de Détroit, pour arrondir ses fins de mois.

Une fois déménagé à New York au début des années 1920, Egan écrivit des chansons pour des comédies musicales de Broadway telles Robinson Crusoe, Jr., Silks and Satins, Holka Polka et l’édition 1935 du Earl Carroll’s Sketch Book. Il écrivit également des chansons pour les films à succès d’Hollywood, comme Paramount on Parade, Red Headed Woman et The Prizefighter and The Lady.

Egan collabora avec certains des meilleurs compositeurs de l’époque Tin Pan Alley, dont Gus Kahn, Walter Donaldson, Ted Fio Rito et Harry Tierney. Considérées comme ses trois meilleures œuvres, les paroles de Sleepy Time Gal, Ain’t We Got Fun? et The Japanese Sandman ont toutes été mises en musique par son grand ami et collaborateur Richard Whiting, compositeur autodidacte de talent. Ensemble, Egan et Whiting composèrent également une des plus grandes chansons de l’époque de la Première Guerre Mondiale : Till We Meet Again, une ballade sentimentale qui porte sur les adieux que font à leurs bien-aimées les soldats en partance pour le front.

On doit à Raymond Egan plusieurs autres succès populaires qui ont traversé toutes les époques : Three on a Match, Where The Morning Glories Grow, In a Little While, Tea Leaves, You’re Still an Old Sweetheart of Mine, Some Sunday Morning, Somebody’s Wrong, Tell Me Why You Smile Mona Lisa, Dear Old Gal, Who’s Your Pal Tonight?, There Ain’t No Maybe in My Baby’s Eyes, I Never Knew I Could Love Anybody, Downstream Drifter et Red-Headed Woman.

Parmi les nombreux artistes ayants repris ses chansons, nous retrouvons Margaret Whiting, Doris Day, Frank Sinatra, Bing Crosby, Rosemary Clooney, Chet Atkins, Peggy Lee, Dick Van Dyke, Perry Como, Benny Goodman, Judy Garland, Tommy Dorsey, Django Reinhardt et Dean Martin.

Reconnu comme l’un des 300 musiciens les plus influents de Détroit, Raymond B. Egan est mort à Westport (Connecticut) le 13 octobre 1952. Il fut intronisé à titre posthume au US Songwriters Hall of Fame en 1970.

Raymond Egan

Chansons

Lecture Sleepy Time Gal - Art Landry & His Orchestra (1926 Henry Burr vocal refrain)
Lecture Ain't We Got Fun? - Doris Day