Retourner

Sylvia Tyson

Année de l'intronisation: 2019
Origine: Chatham-Kent, ON

On a dit de Sylvia Tyson qu’elle est la « matriarche de la musique folk-country canadienne » et la « reine canadienne du folk », des titres qu’elle mérite pleinement en tant qu’auteure-compositrice de réputation internationale dont la carrière a fait d’elle une pionnière dès son arrivée sur la scène folk au début des années 60.

À l’âge de 18 ans, Sylvia Fricker quitta sa ville natale de Chatham, Ontario, pour participer à la naissance de la scène folk torontoise et il y chantera de vieilles ballades anglaises, et sa voix d’alto très pure lui vaudra l’admiration de tous.

Fricker joindra son talent à celui de Ian Tyson et ils fonderont le duo Ian & Sylvia à la fin des années 50. Ils passeront très rapidement des scènes torontoises comme The First Floor et le Village Corner — où Sylvia chantait les harmonies et jouait de l’autoharpe — à de grandes scènes comme celle de la toute première édition du festival Mariposa. Ils s’établirent dans le quartier Greenwich Village de New York où leur répertoire unique et leurs harmonies vocales les ont propulsés au rang des meilleurs groupes de la ville. Leur premier album leur permit de présenter des spectacles à guichets fermés dans les universités et les salles de spectacles partout en Amérique du Nord.

De 1961 à 1975, Ian & Sylvia furent les leaders du mouvement des auteurs-compositeurs-interprètes et leur succès commercial et d’estime ne s’est jamais démenti tout au long d’une discographie de 13 albums en studio de matériel original et traditionnel. Leur deuxième album contenait la chanson You Were on My Mind que Sylvia avait écrite dans un hôtel miteux de New York où elle s’était réfugiée dans la baignoire afin d’échapper aux coquerelles. Ce premier effort de création musicale mémorable servira de jalon aux nombreuses femmes qui suivront ses traces en tant qu’auteures-compositrices.

You Were on My Mind a été reprise des dizaines de fois uniquement en 1965 et elle est devenue un succès No.1 pour le groupe We Five. Elle a ensuite été reprise d’innombrables fois par des artistes comme Paul Anka, Jay and The Americans, The Fleetwoods, Barry McGuire, Serena Ryder, Crispian St. Peters et The Vogues.

Une autre chanson de Sylvia, Smiling Wine, a atteint la première position des palmarès canadiens lorsque Shirley Eikhard en enregistra sa propre version. Ian & Sylvia ont aussi connu un succès No. 1 en 1967 grâce à leur chanson The Lovin’ Sound.

Ian & Sylvia changeront de nouveau la donne en 1968 en lançant leur album « Great Speckled Bird », une réalisation encore aujourd’hui considérée marquante et qui proposait un nouveau son country rock.

Lorsque leur duo prit fin en 1975, Sylvia donna le coup d’envoi à une longue carrière solo avec le lancement de son album « Woman’s World », son premier album composé entièrement de ses propres chansons. Ses albums suivants proposeront des pièces folk rock et country se seront nommés aux JUNO.

Douze de ses chansons écrites de main de maître s’inscriront aux palmarès country canadiens don notamment Denim Blue Eyes (No. 15 en 1986) et I Walk These Rails (No. 18 en 1992, une pièce écrite en compagnie d’Eikhard). Ses chansons ont été reprises par de grands noms comme Bob Dylan, Crystal Gayle, The Lettermen, Kitty Wells et Glenn Yarbrough.

Comme elle l’explique elle-même au sujet de son écriture : « L’essence de l’écriture d’une chanson est d’expliquer des idées complexes avec des mots simples. Il ne faut gaspiller aucun mot… Je ne commets pas une chanson sur papier tant que je ne suis pas certaine qu’elle est parfaite. »

En plus de poursuivre sa carrière solo et d’animer l’émission de radio « Touch the Earth » et l’émission de télé « Country in My Soul » sur les ondes de la CBC, elle cofondera en 1993, le groupe Quartette. Le premier album du groupe, qui contenait notamment ses chansons Denim Blue Eyes et Pepere’s Mill (coécrite avec Lucille Starr), remporta le prix de la meilleure collaboration vocale des Canadian Country Music Awards.

Maintes fois nommé aux JUNO, Quartette a repris de nombreuses chansons emblématiques de Sylvia Tyson.

Elle poursuivit sa carrière solo en parallèle et lança des albums remarqués, dont notamment « River Road and Other Stories ».

Shirley Eikhard, lauréate de prix Grammy et JUNO, confirme le rôle de pionnière qu’a joué Sylvia Tyson : « Sylvia est une vraie pionnière… Elle a sa propre voix. »

Tyson a siégé aux conseils d’administration de FACTOR et des JUNOs et elle a déjà présidé le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. Elle a été intronisée au Panthéon de la musique canadienne et au Panthéon de la musique country canadienne en plus d’avoir été reçue dans l’Ordre du Canada.

Lire la biographie complète
Articles apparentés
le 09 octobre, 2019

L’auteure-compositrice prodige Lowell et le finaliste du prix Polaris Les Louanges remportent l’édition 2019 du Prix Slaight Music pour un auteur-compositeur émergent présenté par le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 08 octobre, 2019

La chanson « Aimons-nous » d’Yvon Deschamps et Jacques Perron intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires