Retourner

Le triple no 1 «It’s raining men» intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Le coauteur Paul Shaffer célébrera ce jalon dans le cadre d’une intronisation virtuelle dans le cadre de l’émission The Morning Show sur les ondes de Global le 25 février

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) est ravi d’annoncer l’intronisation de la chanson It’s Raining Men, une des chansons dance les plus emblématiques de l’époque disco qui a transcendé toutes les frontières.   La chanson a été coécrite en 1979 par Paul Shaffer et Paul Jabara dont la musicalité disco unique a fait de lui l’un des auteurs-compositeurs les plus demandés des années 70 et 80 grâce, également, aux nombreux « hits » qu’il a écrits pour Donna Summer et tant d’autres. Le concept loufoque d’un déluge d’hommes tombant du ciel a fait de It’s Raining Men (bien qu’il ait été écrit du point de vue féminin et chanté par The Weather Girls) un énorme succès dans la communauté gaie, comme l’avait prévu Jabara et son caractère irrésistible a déclenché une pluie de succès pour de nombreuses années à venir.

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens célébrera l’intronisation de la chanson It’s Raining Men avec une présentation virtuelle au coauteur et icône canadienne de la musique, Paul Shaffer, lors de l’émission The Morning Show diffusée par Global le jeudi 25 février, qui comprendra une prestation exclusive de Shaffer, en hommage au regretté Paul Jabara.

« Nous sommes ravis de reconnaître la place qui revient à It’s Raining Men dans l’histoire de la musique canadienne. Peu de chansons peuvent se targuer d’avoir été No 1 trois fois ou plus, et les autres chansons qui ont réussi un tel exploit sont de véritables monuments : Bohemian Rhapsody, de Queen, et Hallelujah, de Leonard Cohen, qui a elle-même été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2006 », explique Vanessa Thomas, directrice générale du PACC. « C’est une chanson audacieuse que seuls Paul Shaffer et Paul Jabara pouvaient concevoir avec leur talent inégalé, leur exubérance et leur humour unique. »

Paul Jabara a eu l’idée de la chanson « It’s Raining Men » en 1979 pour la reine du disco Donna Summer, pour laquelle il avait écrit d’autres succès aux palmarès comme « Last Dance » et « No More Tears ». Il invité l’affable claviériste Paul Shaffer à composer la musique, xce dernier ayant déjà réalisé quelques arrangements pour lui. Comme le raconte Shaffer à la CBC, Jabara lui a dit : « tu as travaillé tellement fort comme arrangeur que j’aimerais que tu sois le compositeur pour celle-ci. » Shaffer lui a répondu qu’il se mettait en route immédiatement et le duo a complété la chanson l’après-midi même.

Ne se laissant pas décourager par le fait que Summer avait refusé la chanson parce qu’elle était blasphématoire, Jabara a enregistré une version instrumentale qu’il a proposée à plusieurs chanteuses de renom jusqu’à ce qu’il trouve les chanteuses idéales en les personnes de Martha Wash et Izora Armstead, du duo vocal au nom approprié Two Tons O’ Fun et qui avaient déjà quelques tubes disco à leur actif. L’interprétation vocale de Wash est un véritable tour de force et son chant aux saveurs blues et gospel ont transporté la chanson à un autre niveau qui allait au-delà de la pop, du dance et du disco pour en faire un monument du R&B.

Produite par Jabara et Bob Esty, l’enregistrement de It’s Raining Men a été lancé en 1982 sur étiquette Columbia et elle est devenu un « hit » dance instantané. En décembre de la même année, l’irrésistible chanson s’était propulsée en première position du palmarès Dance Club Songs de Billboard en plus d’atteindre le No 34 du palmarès R&B/Hiphop et le No 46 du palmarès Hot 100.

L’amusant vidéoclip pour la chanson a sans aucun doute grandement contribué à son succès populaire. Wash et Armstead s’étaient rebaptisées The Weather Girls, et le vidéoclip musical mettait en scène des hommes en imperméable et en slip moulant tombant du ciel pendant un bulletin météo. La légèreté du clip était parfaitement adaptée à la nouvelle plateforme appelée MTV, lancée un an auparavant, ce qui a permis à la pièce de gagner un tout nouveau public.

Malgré son succès monstre aux États-Unis, où elle sera finaliste pour le Grammy de la meilleure performance R&B en duo, et au Royaume-Uni, où elle atteindra la 2e position au palmarès, It’s Raining Men n’est pas parvenue à s’inscrire sur les palmarès canadiens. C’est en 1997 qu’elle s’inscrira de nouveau au No 1 quand Martha Wash l’a réenregistrée sous le titre It’s Raining Men : The Sequel en compagnie de l’inégalable RuPaul. 

Comme Wash l’a déclaré au Huffington Post : « C’est une de ces chansons qui est amusante pour tout le monde. Elle a définitivement résisté à l’épreuve du temps. »

Nous voilà en 2001, et Geri Halliwell (ex-Spice Girls) enregistre sa version de It’s Raining Men qui deviendra le premier extrait de son deuxième album solo. Sa version se rendra au No 1 eu Royaume-Uni, en France, en Italie, et Irlande et dans d’autres pays et au Canada elle atteindra le No 11 du palmarès Hot Canadian Digital Song Sales de Billboard.

Après cette présentation virtuelle, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens ajoutera la chanson It’s Raining Men à son exposition interactive permanente au Centre national de musique de Calgary où les amateurs de musique peuvent écouter tout le catalogue des chansons intronisées et profiter d’une exposition d’artéfacts exclusifs et de souvenirs uniques célébrant les meilleures chansons et créateurs canadiens.

Paul Shaffer, quatre fois finaliste aux EMMYs et gagnant d’un Grammy, est né à Toronto et a grandi à Thunder Bay (Ontario). Il est surtout connu comme l’acolyte et le directeur musical, pendant 33 ans (un record), des émissions Late Show et Late Night With David Letterman en plus d’avoir joué dans l’orchestre maison de l’émission « Saturday Night Live » pendant les 5 premières saisons ainsi que comme directeur musical des Blues Brothers. Membre de l’ordre du Canada, il a également une étoile sur le Canada’s Walk of Fame.

Le compositeur Paul (1948-1992) est né à New York. Il a chanté dans des comédies musicales comme Jesus Christ Superstar et Hair. Sa chanson Last Dance lui a valu un Grammy, un Oscar et un Golden Globe.

Dernières nouvelles
le 16 avril, 2021

Rita MacNeil, première dame du Cap-Breton, «s’envole de ses propres ailes» au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 06 avril, 2021

Francine Raymond et Christian Péloquin Intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens Le 11 avril pendant Le grand variété de Star Académie

Communiqués de presse