Retourner

Claude Léveillée

Année de l'intronisation: 2005
Origine: Montréal, Québec
1932-2011

C’est un monstre sacré du Québec mais un citoyen du monde. La carrière de Claude Léveillée a englobé la musique et la comédie, le théâtre, le cinéma, la littérature et la télévision.

L’art de Claude Léveillée a rayonné dans les villes et villages de sa province natale, dans les boîtes de Paris, dans les salles de concert de Russie et à New York, off-Broadway. Il a collaboré avec la chanteuse Edith Piaf, le compositeur André Gagnon, le directeur Denys Arcand et, bien entendu, avec plusieurs des plus importants auteurs-compositeurs du Québec.

Depuis plus de 50 ans, Léveillée est un géant du paysage artistique québécois. Tout a pourtant débuté avec un clown : à la fin des années cinquante. Léveillée était Cloclo, un clown qui faisait les délices des enfants sur les ondes de Radio-Canada. Léveillée venait tout juste de sortir de l’Université de Montréal où il avait étudié les sciences sociales et participé à la revue Bleu et or. Mais le compositeur a rapidement remplacé le clown.

Piaf lui suggéra de lui composer des chansons. On compte Boulevard du crime et Ouragan parmi celles qu’il allait lui offrir. En France, il s’associa à Michel Rivgauche pour fonder un ballet comique. À son retour au Québec en 1960, Léveillée rencontra le jeune chansonnier Gilles Vigneault et ils collaborèrent au premier album éponyme de Léveillée. Un second album, Léveillée-Vigneault, parut en 1963, leurs compositions cette fois interprétées par Monique Leyrac. C’est à cette époque que Léveillée enregistra son classique, Frédéric. Il fut également le premier artiste québécois à se produire en tête d’affiche à la Place des Arts de Montréal en 1964.

Il s’associa avec le pianiste André Gagnon pour deux albums pendant les années soixante, puis retourna en France pour en enregistrer deux autres. Léveillée se produisit au Ed Sullivan Show en 1967, peu après avoir offert un spectacle off-Broadway à New York. Pendant les années soixante-dix, il offrit des concerts en URSS (aujourd’hui la Russie), en Europe et en Asie centrale et représenta le Canada au Festival de la chanson de Sopot en Pologne, en plus de composer pour des pièces et des émissions de télévision au Québec. Il collabora avec plusieurs vedettes québécoises dont Leclerc, Vigneault, Ferland et Robert Charlebois.

Puis vint les années quatre-vingt et des tournées en Europe, en Algérie et au Canada. En compagnie de Claude Gauthier et de Pierre Létourneau, il présenta un spectacle dans 45 villes du Québec et du Nouveau-Brunswick. À son retour à Montréal, il retrouva son ami André Gagnon pour un autre concert à la Place des Arts.

Pendant des années, Léveillée fut présent au petit écran, mais il s’illustra également au cinéma. En 1966, il participa à La Ligne de démarcation de Claude Chabrol et en 1988 tint un rôle secondaire dans le film Jésus de Montréal de Denys Arcand. Léveillée fut également le sujet d’un documentaire de Jean-Claude Labrecque à propos de son travail en France avec Piaf.

Au début des années quatre-vingt-dix, Léveillée effectua un retour à la télévision dans la peau d’Émile Rousseau, le magnat de la presse détesté de la série Scoop, série pour laquelle il écrivit également de la musique. Il retourna en studio pour offrir à ses fans des versions réenregistrées de ses plus grands succès. Il s’illustra une fois de plus sur la scène lors du Festival d’été de Québec en 1998.

Au cours des ans, plusieurs artistes québécois et internationaux reprirent certaines de ses 450 chansons. L’œuvre de Léveillée remporta plusieurs prix en Europe et au Canada (dont le Prix la Bolduc pour ses talents d’auteur-compositeur). Il fut nommé Officier de l’Ordre du Canada en 1997. L’année suivante, il devint Chevalier de la Légion d’honneur en France. Dans La Chanson québécoise, Benoît L’Herbier écrit qu’il était « le créateur de mélodies empreintes d’une beauté indéfinissable, présentes et émouvantes. » Il est donc curieux qu’un de ses plus récents albums soit intitulé Rêves inachevés.

Lire la biographie complète
/
Un pot-pourri des chansons de Claude Léveillée interprété par Marie Denise Pelletier
Ces chansons ont été écrites et composées par Claude Léveillée, qui a été intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2005. Le pot-pourri a été interprété par l’artiste francophone canadienne Marie Denise Pelletier à l’occasion de la cérémonie d’intronisation 2005 du PACC.
Articles apparentés
le 22 octobre, 2019

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisera six chansons qui ont marqué les années 60, 70 et 80 et qui ont vu le jour à Toronto avant de conquérir le monde

Communiqués de presse
le 09 octobre, 2019

L’auteure-compositrice prodige Lowell et le finaliste du prix Polaris Les Louanges remportent l’édition 2019 du Prix Slaight Music pour un auteur-compositeur émergent présenté par le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires