Retourner

Joni Mitchell

Année de l'intronisation: 2007
Origine: Fort MacLeod, Alberta

Poète surréaliste et inspirée, Joni Mitchell a créé un son unique qui lui appartient, en mélangeant une musique complexe et des paroles d’une intelligence hors pair.

La vérité nue, une pointe d’ironie, une beauté troublante – voilà des mots qui décrivent Joni Mitchell en tant que femme et artiste. Joni Mitchell est à la fois chanteuse, peintre, poète et photographe et une des artistes les plus influentes et prolifiques du 20ième siècle. Poète surréaliste et inspirée, elle a créé un son unique qui lui appartient, en mélangeant une musique complexe et des paroles d’une intelligence hors pair.

Passionnée et indépendante, Joni Mitchell n’a jamais accepté de se plier aux contraintes de l’industrie du disque et de la musique populaire, se méritant très tôt en carrière le respect et l’admiration de ses pairs et de ses très nombreux admirateurs.

À une époque où d’autres artistes s’éloignent rarement des entraves de la musique populaire, son cheminement artistique l’a amenée à s’exprimer avec audace dans des styles musicaux aussi variés que le folk, le jazz, le rock, les musiques du monde et l’avant-garde. Les paroles intensément personnelles et colorées de ses chansons et ses expérimentations sonores ont touché des millions de personnes au cours d’une carrière s’échelonnant sur plus de 40 ans. Son héritage, son art, est immense et demeure à ce jour inégalé.

Née Roberta Joan Anderson le 7 novembre 1943 à Fort MacLeod (Alberta), Joni Mitchell découvre sa vocation artistique dès l’âge de sept ans alors qu’elle demande à ses parents de lui donner des leçons de piano. Dès son jeune âge, elle fait preuve d’un grand talent pour le dessin; ses premières expériences de créations ont été inspirées par des événements comme le visionnement de Bambi. Le film la trouble au point qu’elle finit par dessiner toutes ses émotions sur papier.

Un autre moment déterminant dans le développement de son identité artistique est la polio, qu’elle contracte à l’âge de neuf ans, comme plusieurs enfants de l’époque. Une fois adolescente et, faute de pouvoir s’offre une guitare, elle apprend à jouer du ukulélé en se servant de cet instrument pour jouer dans les fêtes.

En 1965, Roberta Joan Anderson s’inscrit à l’École des beaux-arts de l’Alberta, à Calgary, mais cesse rapidement de se présenter en classe parce que l’expérience ne répond pas à ses besoins créatifs personnels. Elle interprète la même année des chansons de Judy Collins dans les cafés de Calgary et plus tard déménage à Toronto, avec l’intention ferme de devenir chanteuse folk.

À Toronto, elle se trouve un emploi comme vendeuse dans un magasin à rayons et épouse Chuck Mitchell, qu’elle avait rencontré à Calgary. Ensemble, ils déménagent à Détroit et y trouvent du travail comme chanteurs folk dans divers clubs. Le mariage et le partenariat professionnel de Joan et Chuck ne dure que dix-huit mois, et Mitchell descend donc à New York dans le but d’y poursuivre son rêve de devenir artiste et chanteuse.

Relativement inconnue au départ, Joni Mitchell se mérite très rapidement un groupe d’admirateurs grâce à ses talents d’interprète et d’auteur-compositeur. Ses chansons font remarquer et enregistrer par des artistes folk et country bien établis tels que Tom Rush, George Hamilton IV, Buffy Sainte-Marie et Judy Collins, dont l’enregistrement de Both Sides Now en 1968 fait de cette chanson un premier grand succès pour Joni Mitchell.

En 1967, David Crosby assiste par hasard à un concert de Joni Mitchell en Floride et est tellement enthousiaste par sa performance qu’il l’aide à obtenir son premier contrat d’enregistrement chez Reprise Records.

Joni Mitchell doit se présenter au festival de Woodstock en 1969, mais est vivement conseillée par son gérant de ne pas y participer, pour éviter que les encombrements routiers prévus dans la région ne l’empêchent de se présenter au Dick Cavett Show le lundi suivant. Sa déception et son regret de ne pouvoir participer à cet événement musical marquant lui inspire à composer la chanson Woodstock qui, ironiquement, deviendra l’hymne de sa génération. L’année suivante, le groupe Crosby, Stills & Nash en fait un succès populaire.

Suite au succès mitigé de son album Ladies of the Canyon, Mitchell s’éloigne de l’industrie musicale pendant un an pour voyager. C’est pendant cette période d’introspection que lui vient l’inspiration derrière Blue, un album intense et magique. L’album devient un classique instantané et fait de Joni Mitchell une des plus importantes auteures-compositrices de son époque.

D’abord chanteuse folk, Joni Mitchell s’avère ensuite vers d’autres genres musicaux, notamment le jazz, la musique expérimentale et la synth-pop, collaborant ainsi avec certains des plus grands artistes ou pionniers de la chanson, notamment Charles Mingus, Wayne Shorter, Willie Nelson, Peter Gabriel, Thomas Dolby, Weather Report et Chaka Khan. Ses compositions ont été chantées partout au monde par des artistes tels que Frank Sinatra, Chet Atkins, Glenn Campbell, Neil Diamond, Crosby, Stills & Nash, James Taylor, Bing Crosby, Willie Nelson et The Byrds.

Joni Mitchell s’est méritée de nombreux disques d’or et platine pour ses ventes de disques, deux Junos et cinq Grammy. En 1981, elle fut intronisée au Panthéon de la musique canadienne, honneur qui lui fut présenté par l’ancien premier ministre du Canada Pierre-Elliot Trudeau. Elle reçut le Premio Tenco du Festival de la chanson de San Remo (Italie) en octobre 1988, le Billboard Century Award en 1995 et, le 6 mai 1996, le prestigieux prix Polar Music de l’Académie Royale Suédoise de Musique. Elle fut intronisée au Rock and Roll Hall of Fame et au Songwriters Hall of Fame en 1997. En 2004, elle fut nommée Compagne de l’Ordre du Canada. Trente ans après sa sortie, elle relança l’album Hejira, une de ses œuvres les plus sombre, selon la presse spécialisée.

Artiste d’une grande maturité, courageuse et intègre, Joni Mitchell occupe une place sur la scène musicale canadienne et internationale grâce à la sensibilité et à la vitalité de son art. À la manière d’un peintre prenant du recul sur ses œuvres pour mieux les étudier, Joni a toujours réalisé ses albums seule, assurant ainsi sa propre touche naturelle et originale sur chacune de ses pièces. Seulement sur deux chansons en carrière a-t-elle utilisé une fréquence musicale d’accord normale, les autres faisant appel à une palette de près de 60 accords ouverts, produisant des accords d’une grande fraîcheur qui font aujourd’hui l’objet d’études dans certaines écoles de musique aux États-Unis. La force et l’absence de compromis qui caractérisent les explorations créatrices de Joni Mitchell continuent de fasciner et d’étonner à la fois l’industrie et le public.

Lire la biographie complète
/
Joni Mitchell est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC)
Joni Mitchell est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) par Herbie Hancock à la cérémonie d’intronisation en 2007.
Articles apparentés
le 12 septembre, 2019

Serge Fiori, Michel Normandeau, Serge Locat et Louis Valois d’Harmonium seront intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 août, 2019

Edith Butler intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens dans le cadre du Congrès mondial acadien

Communiqués de presse
Nos partenaires