Retourner

Yvan Dufresne

Année de l'intronisation: 2011
CMPA Legacy Award
Origine: Montréal, Québec
1930-2016

Dès la fin des années 50, Yvan Dufresne s’avère un protagoniste important de l’industrie du disque au Québec. C’est en 1957, à l’Hôtel central de Chomedey, à Laval, qu’il découvre le jeune chanteur qui deviendra Michel Louvain, puis, devenant son gérant, il lui propose d’enregistrer un premier disque avec la chanson Buenas noches mi Amor. De 1958 à 1962, Yvan Dufresne occupe le poste de directeur artistique des Disques Apex et, quelques années plus tard, il remarque un autre jeune talent québécois qui influencera fortement la scène musicale de l’époque.

D’abord acrobate, puis éclairagiste et garde du corps pour Michel Louvain, le jeune Donald Lautrec gravite déjà au sein de l’univers artistique québécois lorsque Yvan Dufresne le projette vers une fracassante carrière de chanteur populaire.

Yvan Dufresne produit de nombreux artistes, façonnant ainsi le panorama culturel de l’époque. Ginette Reno, Pierre Lalonde, les Hou-Lops, Jacques Michel, Tony Roman et Chantal Renaud font partie des artistes qui bénéficient de la précieuse gouverne, de la renommée et de la sagacité d’Yvan Dufresne.

Pionnier dans la promotion des talents de ses protégés, Yvan Dufresne n’hésite pas à profiter de cette nouvelle et exaltante vitrine qu’est la télévision. Apercevant avec ravissement le succès que remporte la musique au sud de la frontière, il encourage notamment les artistes québécois à adapter les chansons populaires américaines et à cultiver ces courants musicaux aux nouveaux rythmes jazzés, enflammés ou guillerets, et aux voix chaudes et mielleuses.

Subséquemment, les artistes québécois incorporent les styles musicaux en vogue à leur répertoire et créent, grâce à leur participation aux nombreuses émissions de télévision, un engouement digne des Beatles ou d’Elvis! Crooners, Yéyé, Rock ‘n roll; les rythmes musicaux nord-américains sont désormais adaptés à la saveur québécoise.

Yvan Dufresne demeure une figure de proue de l’industrie du disque pendant plusieurs décennies. Il est président-directeur général des Disques Jupiter de 1963 à 1970, directeur des Disques London de 1970 à 1979 et directeur général de Discotel de 1979 à 1983. Cette même année, il devient directeur des Éditions Beau Rivage et Bleu Rivage, poste qu’il conserve jusqu’en 1987. En 1981 et 1982, il préside également le Conseil d’administration de l’ADISQ.

Yvan Dufresne se distingue également par sa contribution à la lutte contre le Sida. En 1994, deux de ses amis succombent à la maladie et il en reste violemment secoué. Désirant s’engager plus activement dans la recherche, il fonde le Fonds de recherche pour l’étude sur le Sida Québec (FRESQ).

Lire la biographie complète
/
Yvan Dufresne est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC)
La chanteuse et l'actrice Chantal Renaud présente Yvan Dufresne avec le Prix patrimoine du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens
Articles apparentés
le 1 August 2018

La SOCAN pleure la perte de Joe Robertson, un bienfaiteur du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Nouvelles du PACC
le 5 June 2018

La chanson «Morning Dew» de Bonnie Dobson sera à l’honneur au Mariposa Folk Festival

Nouvelles du PACC
Nos partenaires