Retourner

La chanson « Aimons-nous » d’Yvon Deschamps et Jacques Perron intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse

Montréal, 8 octobre 2019 – Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens est heureux d’annoncer l’intronisation le 15 octobre prochain de la chanson Aimons-nous écrite par Yvon Deschamps et composé par Jacques Perron dans le cadre de la cérémonie d’inauguration du pavillon Palestre Nationale de l’Association sportive et communautaire du Centre-Sud.

« C’est vraiment une grande fierté pour nous d’introniser et de célébrer cette légendaire chanson, qui tout comme ses créateurs, a traversé les époques et est aussi marquante aujourd’hui qu’en 1970. » – Vanessa Thomas, directrice générale du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Aimons-nous, qui servait de contrepoint au monologue Le P’tit Jésus parait initialement sur le disque Le p’tit Jésus /Le foetus /La honte (1970). Le troisième album de monologues d’Yvon Deschamps ironise avec génie sur la société québécoise au plan culturel, social et politique avec son humour mordant sur les syndicats, le racisme et l’intolérance. Clémence Desrochers lui avait alors conseillé « quand tu ne sais pas comment finir un monologue, fait une chanson ». Les premières chansons que le monologuiste inclut à ses spectacles sont Aimons-nous et Dans ma cour ; Yvon Deschamps en aura signé près de soixante.

Aimons-nous quand même / Aimons-nous jour après jour
Aimons-nous quand même / Aimons-nous malgré l’amour
Aimons-nous de rage / Aimons-nous mais sans pitié
Aimons-nous en cage / Aimons-nous sans amitié

Jacques Perron et son groupe, Vos Voisins ont accompagné Yvon Deschamps en spectacle de 1969 à 1973 alors que Deschamps multipliait les représentations au Théâtre Maisonneuve et Aimons-nous était une incontournable de son répertoire. La chanson a été l’un des faits saillants du spectacle 1 fois 5 en 1975 alors qu’Yvon Deschamps célébrait la Saint-Jean- Baptiste sur le Mont-Royal aux côtés des géants de la chanson Vigneault, Léveillé, Ferland et Charlebois, moment historique qui fut capté et endisqué sur l’album-double 1 fois 5.

Aimons-nous est aussi rééditée sur le coffret Yvon Deschamps Volume 1 – Les années 60-70 (2004 GSI Musique, BMDVD3568) puis en six versions sur le EP Aimons-nous (2012) et sur le boitier L’intégrale 1958-2008,

Un jour, quelqu’un a dit à Yvon Deschamps « Arrête de la chanter, tu chantes mal ! ».  Il a répondu « Ça doit être beau puisque tout le monde la chante ! » À preuve, les interprétations faites par Ginette Reno, Monique Leyrac, Nicola Ciccone, Laurence Jalbert, Dan Bigras, Isabelle Boulay, Judi Richards avec ses filles Karine et Sarah-Émilie et surtout par Diane Dufresne sur l’album Deschampsons (2015).

 Aimons-nous prend un tout autre sens en 2017 suite à l’attentat de la grande mosquée de Québec. Ariane Moffat, Karim Ouellet et La Bronze (qui chante un passage en arabe) ont fait d’Aimons-nous une ode à la diversité, la chanson trône alors au sommet du palmarès iTunes Canada.

Deux mille ans de haine / N’ont rien changé à l’amour
Pour briser nos chaînes / Sonnent canons et tambours
C’est l’amour qui gronde / L’amour avance à grands pas
Par amour du combat / Je t’aime, tu m’aimes, il l’aime

Yvon Deschamps a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2001, il a reçu le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle et fut fait Compagnon de l’ordre des arts et des lettres du Québec en 2017.

Dernières nouvelles
le 22 octobre, 2019

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisera six chansons qui ont marqué les années 60, 70 et 80 et qui ont vu le jour à Toronto avant de conquérir le monde

Communiqués de presse
le 09 octobre, 2019

L’auteure-compositrice prodige Lowell et le finaliste du prix Polaris Les Louanges remportent l’édition 2019 du Prix Slaight Music pour un auteur-compositeur émergent présenté par le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse