Retourner

Dan Hill

Année de l'intronisation: 2021
Origine: Toronto, Ontario
Date de naissance: 3 juin 1954

Auteur-compositeur prolifique, on doit à Dan Hill, lauréat de cinq prix JUNO et plusieurs prix SOCAN, l’indémodable ballade Sometimes When We Touch. Ses enregistrements de soft rock intimiste ont trouvé une place permanente dans les palmarès adulte contemporain tout au long des années 70, 80 et 90 et auprès d’un public international dévoué.

Hill a grandi à Don Mills, en banlieue de Toronto. Influencé par la musique de Harry Belafonte, Frank Sinatra, Sarah Vaughan, Joe Williams et Billie Holiday et, plus tard, par celle de Laura Nyro, Simon and Garfunkel et des icônes canadiennes Gordon Lightfoot et Leonard Cohen, Hill a poursuivi une carrière de musique pop, étudiant la guitare et composant des chansons pop dès l’âge de 14 ans.

Comme il l’écrivait dans sa biographie, « Dès le départ, j’écrivais des chansons simplement parce que je n’avais pas d’autre choix. » Il donnait des spectacles dans les cafés de Toronto et dès 1971, il était devenu un professionnel. À l’aise avec les mots, il a également écrit, adolescent, des articles pour des journaux de Toronto, dont un intitulé « On Being Black ».

Encouragé par Belafonte et Jose Feliciano à continuer d’écrire des chansons, Hill lance en 1975 un album de ses propres compositions. Son premier simple, You Make Me Want To Be (a Father), et l’album « Dan Hill », qui sera certifié Or, lui vaudront le JUNO du chanteur masculin le plus prometteur.

Comme il le raconte, « tout est tombé en place comme par magie quand j’ai eu 21 ans. » Les mois qui ont suivi verront Hill tourner en Amérique du Nord en première partie de Gino Vanelli, Murray McLauchlan et Art Garfunkel.

L’album suivant, « Hold On », sera également certifié Or et viendra solidifier sa base d’admirateurs déjà considérable, tandis que son troisième album, « Longer Fuse », qui remportera un JUNO, sera certifié double platine avec son premier simple à connaître un succès international (Sometimes When We Touch), et il proposait également McCarthy’s Day, une chanson au message sociopolitique intimiste sur la courageuse relation interraciale de ses parents nés aux États-Unis.

Parue en 1977 et coécrite avec l’auteur-compositeur new-yorkais Barry Mann, la passionnée chanson Sometimes deviendra une des chansons les plus importantes de la décennie ; #1 au Canada, #3 sur le palmarès Hot 100 de Billboard, et #4 sur Cash Box. Elle vaudra à Hill le JUNO du meilleur compositeur ainsi qu’une nomination aux Grammys.

Sometimes a été reprise par de nombreux artistes, dont notamment Tammy Wynette, Oscar Peterson, Rod Stewart, Barry Manilow, Ginette Reno et Cleo Laine. Hill dira un jour : « Il y a tant de vedettes pop qui l’ont reprise que, dans un certain sens, elle ne m’appartient plus. Elle est devenue plus grande que moi, plus grande que nature. »

La série d’albums et de simples à succès de Hill allait se poursuivre. Pendant quatre ans, de 1986 et 1989, un succès de Dan Hill a figuré chaque semaine sur le palmarès Billboard adulte contemporain (et généralement sur le palmarès national canadien) ; du jamais vu. Ses « hits » des années 80 et 90 incluaient des ballades romantiques comme In Your Eyes, Hold Me Now (avec Rique Franks), All I See Is Your Face, Carmelia, Unborn Heart et I Fall All Over Again. Never Thought That I Could Love s’est rendue au #1 au Canada et Can’t We Try (avec Vonda Shepard) s’est rendue en première position du palmarès adulte contemporain de Billboard (#2 au Canada).

À la fin des années 1990, Hill s’est tourné vers l’écriture de chansons pour d’autres artistes, expliquant : « J’ai grandi à l’époque où la mélodie et les paroles étaient au cœur de tout, et ça m’a permis d’être en position idéale pour écrire des chansons pour d’autres artistes. » Il est devenu un auteur polyvalent et très demandé pour des artistes pop, country et R&B comme Britney Spears, Tina Turner, George Benson, l’Espagnol Camilo Sesto, Reba McEntire, Alan Jackson, les Backstreet Boys et 98 Degrees.

Parmi les nombreux succès issus de cette époque prolifique, on retrouve #1 country I Do (Cherish You) et Love Of My Life, et il remportera un Grammy en 1996 pour la coproduction de l’album « Falling Into You » de Céline Dion, sur lequel figurait sa chanson « Seduces Me », co-écrite avec John Sheard.

Dan Hill continue d’écrire et d’enregistrer, notamment l’album « Intimate » en 2009 et le simple très à propos What About Black Lives? tiré de son album de 2021 « On The Other Side of Here ». Son talent unique est encore très demandé : « Les gens ont soif de vraies chansons… Ils veulent encore des chansons à l’ancienne avec des histoires, des mélodies fortes et des paroles auxquelles ils s’identifient. »

Daniel Grafton Hill IV est né à Toronto en 1954. Il a remporté six Prix ASCAP ainsi que le Prix William Harold Moon de la SOCAN pour son succès international. Il a publié sa biographie en 2009. Son père, Daniel Hill III, fut le premier directeur de la Commission de droits de la personne de l’Ontario.

Lire la biographie complète
/
L’auteur-compositeur-interprète Dan Hill revient sur sa carrière
L’auteur-compositeur-interprète Dan Hill s’entretient avec Ian Hanomansing au sujet de sa longue carrière, du poids de son immense succès Sometimes When We Touch et de son intronisation au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.
Articles apparentés
le 03 mai, 2022

De « Summer of ’69 » à « What About Love » : parions que vous ne saviez pas que c’est Jim Vallance qui a écrit ces chansons

Blogue
le 07 avril, 2022

Le monde a bien changé – La chanson classique du groupe 1755 intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires