Classique Revisité: « Mille après mille » par Élage Diouf

 

Élage Diouf  (Photo: Mathieu Lavoie, ICI Musique)

Élage Diouf (Photo: Mathieu Lavoie, ICI Musique)

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens poursuit sa série «Classiques Revisités» encore cette année avec l’intronisation de Mille après mille / Mile After Mile, écrite par l’auteur-compositeur-interprète country franco-ontarien Gérald “Gerry” Joly. L’artiste récipiendaire d’un prix Juno et d’un Félix, Élage Diouf rend hommage à Joly avec une reprise.

Gerry Joly est parmi les rares Canadian auteurs-compositeurs à avoir écrit un hit dans les deux langues officielles. À mi-chemin entre chansons d’amour et introspection sur le sens de la vie, Mile After Mile a été écrite en 1969 par Gerry Joly, à Elliott Lake, dans le nord de l’Ontario, après un long trajet en voiture durant lequel sa voiture a connu des ennuis mécaniques. Les paroles de Joly évoquent bien la solitude de la grand-route, tandis que la guitare et les percussions évoquent les roues d’un véhicule qui égrène les kilomètres.

Mile After Mile a été un grand succès pour le chanteur country Orval Prophet au début des années 70. Sa version est demeurée au palmarès RPM country durant 21 semaines atteignant le sommet en janvier 1972, où elle demeura trois semaines.

Au Québec, le « roi du western », Willie Lamothe a bien entendu endisqué la version française de la chanson de Joly, Mille après mille, en 1972. Plus de 40 ans après sa sortie initiale, la chanson est encore reconnue comme étant l’une des chansons emblématiques du Québec. Certains des artistes les plus connus de la province d’Isabelle Boulay à Fred Pellerin et Céline Dion ont chanté cette chanson de Gerry Joly.

Dans la vidéo ci-dessous, auteur-compositeur-interprète canadien de renom, Élage Diouf, interprète la chanson dans son style unique.
 

Mille après mille
Écrite par Gerry Joly
Interprétée par Élage Diouf

Pour plus d’information sur la chanson Mille après mille / Mile After Mile

Élage Diouf
Maître percussionniste, l’auteur, compositeur et interprète d’origine sénégalaise, Élage Diouf, s’installe au Canada en 1996. Sa musique, hybride de pop-world-blues-asiko, se trouve à la croisée artistique d’artistes tels que Carlinhos Brown, Peter Gabriel and Andres Cepeda. En raison de la musicalité de la langue, il chante principalement en wolof, sa langue maternelle. Une star reconnue dans son pays, le Sénégal, il fait sa marque au Canada, en 2010, avec son premier album solo intitulé Aksil. Ce dernier rafle plusieurs honneurs tels qu’un JUNO Awards – Best World Music Album of the Year et un FÉLIX pour Meilleur album de musiques du monde (ADISQ – Québec). Élage est aussi consacré « Artiste Révélation Radio-Canada » à la radio publique nationale (CBC) et remporte aussi le Galaxie Rising Star Award pour sa performance en spectacle au Mundial Montréal. Le 28 août 2015, Élage a lancé son deuxième album solo fort attendu, intitulé « Melokáane », qui veut dire « reflet » en wolof. L’album se compose de rythmes irrésistibles qui immergent le fan dans une euphorie contagieuse.