Retourner

Dan Hill, l’auteur-compositeur de « Sometimes When We Touch » et lauréat des Grammys intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) est fier d’annoncer l’intronisation de Dan Hill, l’un des auteurs-compositeurs canadiens au succès le plus remarquable. Hill a explosé sur la scène musicale dans les années 70 avec l’une des plus grandes chansons de la décennie, Sometimes When We Touch, et il a continué à conquérir les palmarès adulte contemporain tout au long des années 1980 et 1990 grâce à une armée d’admirateurs partout dans le monde. en coulisses, il a signé des « hits » pour Céline Dion, Tina Turner, Britney Spears, 98 Degrees et Alan Jackson, pour n’en nommer que quelques-uns et récemment, en 2020, il a effectué un retour avec son poignant simple What About Black Lives? tiré de son 15e album studio, « On The Other Side of Here ».

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens honorera Dan Hill par le biais d’une présentation virtuelle dans le cadre de l’émission Your Morning présentée sur les ondes de CTV le mercredi 10 février dans le cadre de laquelle Dan Hill interprétera certains de ses plus grands succès. 

Hill sera intronisé au siège permanent du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens au Centre national de musique de Calgary, qui propose des expositions interactives et des souvenirs consacrés aux plus grands auteurs et compositeurs de chansons du Canada. 

« Qu’il s’agisse de chansons d’amour ou de chansons engagées, les chansons de Dan sont authentiques et intimes », affirme Vanessa Thomas, directrice générale du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens. « Il a beau avoir une voix douce couchée sur des mélodies soft rock tout aussi douces, ses textes sont aussi puissants que s’il les chantait à tue-tête du haut d’une montagne. C’est là tout le don de Dan en tant qu’auteur-compositeur et interprète. »

Sometimes When We Touch (1977) et Can’t We Try (1987), un duo avec la chanteuse américaine Vonda Shepard, sont sans aucun doute ses deux plus grands succès. Sometimes, coécrite avec l’auteur-compositeur new-yorkais Barry Mann, est devenu un No 1 au Canada et a atteint la troisième place du palmarès Hot 100 de Billboard. Elle lui vaudra de nombreux Prix SOCAN ainsi que 5 JUNOs, incluant auteur-compositeur de l’année en 1979. Can’t We Try a été sacrée meilleure chanson adulte contemporain par Billboard en 1987, par mi la longue liste des simples et albums de Dan Hill qui s’inscriront sur les palmarès.

Pendant quatre ans, de 1986 et 1989, un succès de Dan Hill a figuré chaque semaine sur le palmarès Billboard adulte contemporain (et généralement sur le palmarès national canadien) ; du jamais vu. Ses « hits » des années 80 et 90 incluaient des ballades romantiques comme In Your Eyes, Hold Me Now (avec Rique Franks), All I See Is Your Face, Carmelia, Unborn Heart, I Fall All Over Again et Never Thought That I Could Love, qui a elle aussi atteint le No 1 au Canada.

À la fin des années 90, Hill se concentre sur l’écriture de chansons pour d’autres artistes et devient un auteur aussi demandé que polyvalent pour des icônes de la pop, du country et du R&B comme Barry Manilow, George Benson, l’Espagnol Camilo Sesto, Reba McEntire et les Backstreet Boys. Parmi les nombreux succès issus de cette époque prolifique, on retrouve No 1 country I Do (Cherish You) et Love Of My Life, et il remportera également un Grammy en 1996 pour la coproduction de l’album « Falling Into You » de Céline Dion, sur lequel figurait sa chanson Seduces Me, co-écrite avec John Sheard.

Comme il l’écrivait dans sa biographie parue en 2009, « Dès le départ, j’écrivais des chansons simplement parce que je n’avais pas d’autre choix. »  Il commence à composer des chansons dès l’âge de 14 ans et écrira plus tard des articles pour le Globe and Mail, Maclean’s et d’autres journaux de Toronto, dont un intitulé « On Being Black ». Hill a souvent utilisé son talent d’écrivain pour partager ses expériences personnelles sur le racisme, les relations amoureuses et les commentaires sociopolitiques, notamment sur la chanson « McCarthy’s Day »(1977), sur la courageuse relation interraciale de ses parents nés aux États-Unis.

Le talent inégalé de Dan Hill est toujours très demandé et il continue d’écrire et d’enregistrer, notamment son album « Intimate », paru en 2009 et le simple très à propos What About Black Lives?tiré de son album de 2021 « On The Other Side of Here ». Comme il le dit si bien, « Les gens ont soif de vraies chansons. Ils veulent encore des chansons à l’ancienne avec des histoires, des mélodies fortes et des paroles auxquelles ils s’identifient. »

Plus de quarante ans après la parution de Sometimes When We Touch, sa chanson tourne encore à la radio et elle a été reprise par de nombreux artistes dont notamment Tammy Wynette, Oscar Peterson, Rod Stewart, Barry Manilow, Ginette Reno et Cleo Laine. Hill dira un jour : « Il y a tant de vedettes pop qui l’ont reprise que, dans un certain sens, elle ne m’appartient plus. Elle est devenue plus grande que moi, plus grande que nature. »

Dan Hill a remporté six Prix ASCAP ainsi que le Prix William Harold Moon de la SOCAN pour son succès international. En 2009, il publiera sa biographie, un best-seller intitulé I Am My Father’s Son : A Memoir of Love and Forgiveness, où il s’ouvre sur sa relation avec son père, qui était un activiste social et qui deviendra plus tard le premier directeur de la Commission des droits de l’homme de l’Ontario ; ainsi qu’avec son frère Lawrence Hill (The Book of Negroes), et sa sœur Karen, qui était aussi une poétesse accomplie.

Dernières nouvelles
le 16 avril, 2021

Rita MacNeil, première dame du Cap-Breton, «s’envole de ses propres ailes» au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 06 avril, 2021

Francine Raymond et Christian Péloquin Intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens Le 11 avril pendant Le grand variété de Star Académie

Communiqués de presse