Retourner

Francine Raymond

Année de l'intronisation: 2021
Origine: Montréal, QC
Date de naissance: 9 juin 1956

Avec une voix singulière empreinte d’authenticité et un sens absolu de la mélodie, l’auteure-compositrice et interprète Francine Raymond a triomphé sur les ondes radio au Québec et occupé les plus hautes places des palmarès au cours des trente-cinq dernières années : pas moins de huit numéros un consécutifs, 18 Prix SOCAN, 14 nominations au gala de l’ADISQ, le Félix de l’auteure-compositrice-interprète de l’année et un Octave d’or de la Francophonie internationale attribué par RFI pour sa chanson « Y’a les mots ».

Sa discographie regroupe 5 albums élogieusement salués par la critique. Forte d’une grande expérience de la scène, Francine Raymond s’est livrée telle qu’elle est, à l’aise dans la fougue et la douceur, autant connectée avec ses musiciens qu’avec son public.

Certains de ses textes ont été immortalisés dans des manuels pédagogiques et chantés par Chimène Badi, Roch Voisine et Isabelle Boulay, Marie Carmen et Patrick Norman.

Ses chansons concoctées entre 1986 et 1996 en compagnie de son guitariste Christian Péloquin ont toujours donné priorité aux racines folk et rock avec des balades couchées sur progressions harmoniques d’une grande maîtrise, des ponts qui décollent et des refrains qui nous habitent pour la vie.

Qu’on pense à « Vivre avec celui qu’on aime », « Y’a les mots », « Tous les bateaux font des vagues », « Pense à moi », « Souvenirs retrouvés », « Pour l’amour qu’il nous reste », « Pour te revoir » ou « Magie noire et blanche », « Les Années Lumières » ses chansons à succès ont marqué l’imaginaire collectif.

Née à Montréal le 9 juin 1956, Francine Raymond a grandi dans le nord-ouest de l’île et se passionne très jeune pour le dessin et la musique. Déterminée à partager ses coups de cœur et ses toutes premières chansons, elle part à 15 ans, guitare en bandoulière, conquérir les petites scènes locales. Entre 1973 et 1977, elle se joindra à différents groupes au sein desquels elle approfondit son interprétation de tous les styles musicaux qui l’animent.

Sa carrière prend alors son envol en 1978 lorsqu’elle obtient la chance de jouer son propre répertoire dans le cadre d’une série d’émissions de télévision sur grande antenne.

La même année, elle fonde le groupe Hollywood and Vine avec les frères Michel et Christian Péloquin. Elle y fera la rencontre de Jean-Claude Châle, celui qui deviendra vocalement son mentor. Durant cette aventure familiale qui durera sept ans, elle apprend aux côtés de Christian Péloquin, les rudiments de composer, d’arranger en tandem et prendra du galon comme artiste de scène. Ce succès permettra au groupe d’accompagner Pierre Bertrand et de participer aux retrouvailles de Beau Dommage en 1984. Un coup de chance qui l’année suivante l’amènera à devenir choriste pour d’autres artistes de renom tels Francis Cabrel, Michel Berger, Johnny Hallyday et Michel Rivard.

En créant sa propre maison de disques, elle conclut une entente de licence avec Sony Canada, Belgique et France, avec qui elle lancera son premier album éponyme le 1er mai 1987. Avec Péloquin, elle compose entre autres, la musique de « Vivre avec celui qu’on aime », chanson dont les paroles sont écrites par Luc Plamondon qui 10 ans plus tard accèdera au rang de Classique de la SOCAN soulignant 25,000 passages à la radio.

Le 27 octobre 1989, paraît son deuxième album intitulé « Souvenirs retrouvés », ouvrage étoffé aux chaudes sonorités liées à ses souvenirs les plus intimes. Un concept authentique et rassembleur qui est récompensé par un accueil chaleureux du public, les éloges de la critique et la reconnaissance de ses pairs.

Le 17 mars 1993, Francine Raymond revient en force avec « Les Années Lumières », un album majeur de sa discographie couronné de cinq numéros un consécutifs. Le seul autre artiste en Amérique du Nord à avoir réalisé l’exploit est Michael Jackson, avec l’album « Thriller ».
Francine remporte Le Trophée Félix de l’Auteure- compositeur- interprète de l’Année 1993 au Gala de l’ADISQ. Les tournées sont couronnées de succès. Le même album sera également lancé en France et en Belgique. L’accueil y est enthousiaste et la critique fera écho à celle du Québec.

Son quatrième disque, « Dualité », le 19 novembre 1996 regroupe les irrésistibles succès radio « Tous les bateaux font des vagues » et « Magie Noire et blanche ». Francine Raymond se lance une fois de plus en tournée. L’année suivante, elle compile ses meilleures chansons sur Dix ans de succès 1987-1997.

À l’image de ses chansons empreintes d’humanité, elle est 1998 porte- parole du Jour de La
Terre.

En 2002 Francine Raymond a également publié son premier recueil de poésie « Lettres compost », jumelé au lancement son cinquième opus « Paradis Perdu », figurant parmi les albums de l’année du Devoir. Un titre et des chansons qui laissaient présager son retrait progressif du monde public. Elle donnera un dernier spectacle acoustique en compagnie de Christian Péloquin pour la Journée de la Femme en 2005.

Francine Raymond effectue un retour après 6 ans d’absence au sein du Conseil d’administration de la Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec, la SPACQ, puis est nommée au conseil d’administration du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) et participe à l’élaboration du Gala Annuel.

En 2014, les grands succès de Francine Raymond y sont répertoriés sur Présents du passé. Édités par Éditorial Avenue. L’ensemble du répertoire des cinq albums de Francine Raymond est disponible sur les plates-formes numériques d’ici et de la francophonie.

Francine Raymond célèbre ses 40 ans de scène ; elle offre de rares prestations dans le cadre de spectacles conceptuels alliant sons et images, nouvelles chansons et œuvres photographiques.

Lire la biographie complète
/
Medley Francine Raymond et Christian Péloquin | Star Académie TVA
Francine Raymond et Christian Péloquin ont été intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens le 11 avril 2021 dans le cadre de l'émission Star Académie sur les ondes de TVA.
Articles apparentés
le 10 juin, 2021

À voir: nouveau vidéo clip pour « Black Velvet » Mettant en vedette Serena Ryder et Damhnait Doyle avec Christopher Ward

Nouvelles du PACC
le 10 juin, 2021

Dimanche après-midi / Baie Sainte-Marie : Les deux classiques du groupe Cano intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires