Classique Revisité: «We’ll Sing in the Sunhine» par Royal Wood

 

Photo of Royal Wood playing live

Royal Wood (Photo: Cathy Irving)

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens est heureux d’annoncer l’intronisation de Well Sing in the Sunshine, écrite et popularisée par la canadienne Gale Zoë Garnett. L’auteur-compositeur-interprète Royal Wood présente sa version de la chanson dans le cadre de la série Classiques Revisités.

We’ll Sing in the Sunshine a été un succès international pour Gale Zoë Garnett en 1964. Composée à l’âge de 14 ans, la chanson raconte une histoire d’émancipation hors du commun — une jeune femme proposant une relation amoureuse d’une durée d’un an et dénuée de toute condition.

À l’origine, Mme Garnett a écrit la chanson pour le chanteur folk Hoyt Axton, qui a été le premier à l’enregistrer en 1963. Ce n’est que l’année suivante que We’ll Sing in the Sunshine a connu un succès majeure lorsque Mme Garnett, une jeune canadienne inconnue à l’époque, enregistra la chanson.

Dès novembre 1964, We’ll Sing in the Sunshine était au sommet des palmarès au Canada, aux E.U, en Australie et en Nouvelle-Zélande, le pays d’origine de Gale Zoë Garnett. La chanson a remporté le prix Grammy pour meilleur enregistrement traditionnel folk de 1964, damant le pion à The Times They Are A-Changin’ de Bob Dylan. Depuis, l’enregistrement a été certifié or avec des ventes de 3.5 millions d’exemplaires de sa sortie jusqu’en 1979.

Une longue listes d’artistes de renoms ont repris We’ll Sing in the Sunshine. Dean Martin l’a chanté sur son album de 1964 « The Door Is Still Open To My Heart ». Le groupe The Lancastrians, dans lequel jouait un certain Jimmy Page — futur guitariste de Led Zeppelin — a également enregistré une version qui s’est inscrite au Top 50 britannique la même année. Elle a été interprétée à toutes les sauces, de la pop au folk en passant par le country : Wayne Newton, Helen Reddy, Dolly Parton et en duo par Sonny and Cher pour nommer que quelques reprises.


We’ll Sing in the Sunshine
Écrite par Gale Zoë Garnett
Interprétée par Royal Wood

Pour plus d’information sur la chanson We’ll Sing in the Sunshine

Royal Wood

Proclamé tant par la critique, les fans que l’industrie comme étant un auteur-compositeur prolifique et un important artiste canadien, Royal Wood  a lancé son cinquième album studio “The Burning Bright” en 2014. Cet album représentait plusieurs premières pour Wood dont l’album “We Were Born To Glory,” nommé aux Prix JUNO et ayant fait bonne figure dans les palmarès, l’a établi comme étant un des chanteurs pop-alternatif, auteurs-compositeurs-interprètes, réalisateurs, arrangeurs et multi-instrumentistes les plus accomplis au pays. L’album “Ghost Light” de Wood dont la sortie est prévue en 2016, émane une émotion brute et remémore l’écriture des années soixante et soixante-dix. « Cet album pour moi est un retour à la création pour le plaisir de créer comme lorsque j’étais enfant. Un pur sentiment de laisser-aller » affirme Wood. L’album marque un immense changement dans la vie de Royal Wood et dans son cheminement artistique où sa créativité est mise de l’avant à sa musique et continue de briller et de se renouveler.