Retourner

Neil Young

Année de l'intronisation: 2017
Origine: Toronto, Ontario
© Photo Credit Warner Music

Rockeur polyvalent qui a influencé le son de divers genres musicaux aussi variés que le folk rock et le grunge, Neil Young est un auteur-compositeur qui est à la fois le reflet de — et une profonde influence sur — la société qui l’entoure. Né à Toronto en 1945, Neil Young a grandi en Ontario et à Winnipeg bercé par la musique qui l’influencera tout au long de sa carrière, dont Elvis Presley, le rhythm and blues, le country et Bob Dylan.

À 15 ans, Young a commencé à jouer de la guitare dans divers groupes tels que The Squires et The Mynah Birds et se présenta dans plusieurs clubs folks à Winnipeg et à Toronto où il était reconnu à arriver au volant d’un corbillard. Il déménage en Californie en 1966 et fonde Buffalo Springfield, groupe auquel on attribue l’invention du folk rock et pour lequel il écrira des chansons telles que Broken Arrow.

En 1968, il devient membre de Crosby, Stills, Nash and Young (CSNY) et le groupe donnera une prestation au célèbre festival de Woodstock en plus d’enregistrer le très populaire album « Déjà Vu ». C’est en 1969 qu’il enregistrera l’un des premiers albums solo par un artiste rock, intitulé tout simplement « Neil Young ».

Au début des années 70, Neil Young confirme son talent d’auteur-compositeur avec des succès commerciaux tels que Only Love Can Break Your Heart, Cinnamon Girl et Old Man. C’est en 1972 qu’il obtient son tout premier # 1 au palmarès grâce à la pièce Heart of Gold, tiré de l’album « Harvest », qui lui aussi atteindra le sommet des palmarès.

Young a déjà dit, au sujet de son processus créatif « je n’y pense pas plus que ça… ce qui se passe côté paroles c’est qu’elles arrivent, mais pas parce que vous y avez pensé… La dernière chose à faire c’est de penser à quelque chose. »

Parmi ses autres albums à succès du début des années 70, on retrouve « After the Gold Rush » et « Live at Massey Hall », qui est devenu # 1 au Canada et # 2 du Top Rock Album de Billboard.

Young s’est également fait connaître pour ses chansons politiques, d’abord avec Ohio, sa réponse à la tuerie de manifestants pacifiques à l’Université Kent State.

À l’instar de la création du son folk rock, son avant-gardiste album « Rust Never Sleeps », lancé en 1979, lui a valu le titre de « Parrain du Grunge ». Son amour de l’exploration musicale, de tous les genres, électriques ou acoustiques, s’est poursuivi tout au long des années 80 alors qu’il a produit des albums de musique techno, country et R & B. Il est revenu au rock en 1989 avec son album classé #2, « Rockin’ in the Free World ».

Young a reçu sa première nomination aux JUNOs en 1975 et a été intronisé au Panthéon de la musique canadienne en 1982, mais ce n’est qu’en 1994, avec « Harvest Moon », qu’il remportera finalement son premier JUNO. D’autres suivront : Meilleur chanteur en 1995, Meilleur artiste masculin en 2001 et Album alternatif de l’année en 2006. En 2011, Young remporta le Grammy de la Meilleure chanson rock pour Angry World, ainsi que les JUNOs pour Artiste de l’année et Album alternatif de l’année.

Neil Young, au cours de sa carrière a publié plus de trois douzaines d’albums, notant que « After the Gold Rush » et « Harvest » furent aussi honorés par le Grammy Hall of Fame. Des artistes respectés comme Tori Amos, Jimmy Buffett, The Byrds, Johnny Cash, Natalie Cole, Pearl Jam, The Wailin’ Jennys, Norah Jones, Nicolette Larson, Nils Lofgren, Willie Nelson, Linda Ronstadt et Stephen Stills enregistrèrent des chansons de Neil Young.

Pour lui, ce qui prime dans le processus créatif, c’est la spontanéité : « C’est lorsque les paroles sortent vraiment rapidement et que je n’ai pas à les retoucher que je suis le plus fier de mes chansons. C’est la forme de créativité la plus pure. »

Young a été honoré de nombreuses distinctions dont l’Ordre du Canada, une étoile sur le Canada’s Walk of Fame, son intronisation au U.S. Rock and Roll Hall of Fame, et de nombreux prix humanitaires.

Même 50 ans après son apparition sur la scène musicale, les chansons de Neil Young, qui vont de rock alternatif vers une ballade acoustique, sont aussi pertinentes que jamais.

Lire la biographie complète
/
Discours de Neil Young | Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens 2017
Neil Young est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens 2017 le 13 septembre 2017.
Articles apparentés
le 1 August 2018

La SOCAN pleure la perte de Joe Robertson, un bienfaiteur du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Nouvelles du PACC
le 5 June 2018

La chanson «Morning Dew» de Bonnie Dobson sera à l’honneur au Mariposa Folk Festival

Nouvelles du PACC
Nos partenaires