Toutes chansons intronisées
« C’est une musique du cœur, une musique vraie, qui parle des sentiments qu’on a vraiment en dedans de nous. »
Un coin du ciel
  • Année de l'intronisation: 2018
  • Année de composition: 1952
Auteurs-compositeurs
Marcel Martel Auteur-compositeur
Artistes
Renée Martel
Patrick Normand
Georges Hamel
Julie Daraiche
Maxime Landry
Nathalie Lord
Guylaine Tanguay
Marie King

Écrite et enregistrée en 1952 par le pionnier québécois de la musique country, Marcel Martel, la ballade country Un coin du ciel a marqué le début d’une longue tradition familiale en devenant également un immense succès pour la fille de Marcel, Renée, la « Grande dame du country ».

Marcel Martel a écrit Un coin du ciel peu de temps après sa sortie d’un sanatorium où il était traité pour une tuberculose. Lorsqu’il fut de nouveau en pleine santé, il a joué sa nouvelle composition au Théâtre Royal de sa ville natale, Drummondville (Québec), en compagnie de sa fillette Renée. Comme elle le raconte à son auditoire encore aujourd’hui, « C’est la première chanson, quand j’étais petite, que j’ai chantée sur scène ». C’est donc cette chanson qui a marqué le début de sa carrière dans le show-business.

Le premier enregistrement de Un coin du ciel fut lancé en 78 trs (Apex 9-17026), avec la chanson Bonsoir mon amour sur la face B. Elle a ensuite figuré sur l’album « Marcel Martel et ses chansons » en 1956, puis en 45 trs en 1964 (Compo G-21213), ainsi que sur plusieurs autres albums, assurant ainsi une place dans le cœur de tous les amateurs de musique country.

L’enregistrement original de la chanson, une universelle chanson d’amour, proposait une version très simple dans la plus pure tradition country western avec un accent nasal et un accompagnement à la guitare solo qui n’était pas sans rappeler les géants américains du genre comme Jimmie Rodgers (le « Père de la musique country ») et Hank Williams. Des versions et reprises subséquentes ajoutèrent un certain degré de sophistication ; plus de guitares, du violon, des percussions et des chœurs. Parmi ces versions plus sophistiquées, on note évidemment celle de sa fille Renée, un immense succès arrangé par Jacques Laflèche en 1981 pour l’album « Un coin du ciel ».

La tradition familiale de cette chanson se poursuivra lorsque Renée l’inclura de nouveau sur son album certifié Or et lauréat d’un Félix, « À mon père », une version en duo virtuel avec celui-ci et qui fut lancé à peu près au moment du décès de Marcel. On l’entendra de nouveau sur l’album « Album de famille », lancé en 2013, et cette fois-ci, elle la chantera avec sa mère, Noëlla Therrien, ainsi que sur l’album compilation « Une vie en chanson : 50 ans de carrière ».

L’importance de Un coin du ciel va bien au-delà des simples chiffres de ventes. Cette chanson et de nombreuses autres du répertoire de Marcel Martel influenceront de nombreuses générations d’artistes québécois comme Isabelle Boulay, qui l’entendait à la radio dès sa plus tendre enfance, ou l’auteur-compositeur-interprète country contemporain René Turgeon. Turgeon a appris tous les succès de Martel, Paul Brunelle et Willie Lamothe de son grand-père et il a réalisé, comme il le dit, que la musique country, « C’est une musique du cœur, une musique vraie, qui parle des sentiments qu’on a vraiment en dedans de nous. C’est une musique qui vient nous toucher, qui est profonde. »

Georges Hamel, notamment, a reconnu l’importance de l’influence de Martel à travers sa chanson Marcel a chanté, un hommage qu’il lui rend et dont les premiers mots sont « Marcel a chanté Un coin du ciel/il a bercé un monde sans pareil ». Et dans sa version d’un coin du ciel, il chante cette même ligne en guise de lien. Un coin du ciel a également été reprise par la chanteuse country franco-ontarienne Marie King et bien d’autres, et elle figure notamment sur les compilations « Héritage Québécois » et « Nos Cowboys Québécois ».

Plus récemment, Un coin du ciel a figuré sur un album posthume de Marcel Martel portant le nom de la chanson et faisant partie de la série « Les élites du country ».

L’auteur-compositeur-interprète country Marcel Martel (1925 – 1999) est né à Drummondville, Québec. Il a débuté sa carrière en interprétant les chansons du célèbre chanteur québécois Le Soldat Lebrun et de vedettes américaines du country. Son premier « hit » date de 1947 et il a beaucoup joué à la radio et dans le cadre de sa propre émission de télé, quelques années plus tard. Il a écrit environ 500 chansons et lancé une quarantaine d’albums au cours de sa carrière.

Lire l'article au complet
Articles apparentés
le 24 octobre, 2018

The Hockey Song de Stompin Tom Connors intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 octobre, 2018

La chanson « Québécois » du groupe La Révolution Française Intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires