Toutes chansons intronisées
« Vous savez, on a beaucoup tourné à la radio aux États-Unis et les gens adoraient notre performance scénique »
Opportunity
  • Année de l'intronisation: 2019
  • Année de composition: 1967
Auteurs-compositeurs
Domenic Troiano Auteur-compositeur
Artistes
The Mandala
La pièce Opportunity est un bel exemple de la musique soul canadienne de la fin des années 60 parfois appelée « le son de Toronto ». C’est le guitariste canado-italien Domenic Troiano qui l’a écrite pour le groupe The Mandala en 1967.

Opportunity fut le premier simple de Mandala, le quintette maison du club Bluenote de Toronto qui servait de musiciens pour les chanteurs R&B et soul de passage dans la Ville Reine. The Mandala a également joué au Hawk’s Nest de Ronnie Hawkins avant de jouer devant des salles combles et en délire à Hollywood, dont notamment le Whiskey-A-Go-Go et The Hullabaloo.

Fort de ce succès à Hollywood, The Mandala a enregistré Opportunity pour l’étiquette KR, une filiale de Chess Records, dans les studios de Chess à Chicago et c’est Troiano qui était le producteur. Le chanteur George Olliver raconte, avec sa voix rocailleuse et sans compromis, l’histoire d’un ambitieux orphelin qui cherche à se tailler une place. Les chœurs lustrés des chanteurs multimillionnaires The Dells qui chantent « Opportunity, that’s what I need » ont assuré au simple d’être clairement dans l’arène soul-R&B.

The Mandala, dont trois des membres étaient européens, est devenu l’un des rares groupes de musiciens blancs à percer avec succès dans le marché soul et R&B. Comme le confiait George Olliver à l’animateur radio Bill King : « Vous savez, on a beaucoup tourné à la radio aux États-Unis et les gens adoraient notre performance scénique... Il n’y avait que deux ou trois autres groupes R&B blancs qui avaient des enregistrements aux États-Unis à cette époque. »

Le 45 tours d’Opportunity (KR 0115), avec Lost Love sur la face B, a été lancé en janvier 1967. Il s’est inscrit au No. 40 du palmarès CHUM et s’est rapidement rendu jusqu’à No. 3, le 20 février. C’est la pièce Ruby Tuesday des Rolling Stones qui était au No. 1. L’histoire raconte que CHUM et CKFH, deux stations de radio torontoises, ont fait jouer Opportunity moins d’une heure après en avoir reçu un exemplaire. La chanson a passé huit semaines sur le palmarès de CHUM et a été sacrée « CHUM Pop Pick ».

Il a fallu un peu plus de temps pour qu’elle connaisse autant de succès sur RPM, mais elle a atteint le No. 72 du palmarès national à la fin mars et elle a atteint le No. 11 du palmarès CanCon de RPM alors qu’elle affrontait des légendes comme The Guess Who et Gordon Lightfoot.

La promotion entourant Opportunity a notamment inclus une prestation devant une foule d’adolescents en délire à l’émission « W5 » de CTV. Fait inhabituel, Opportunity ne figura sur aucun album de Mandala bien que le groupe ait été immensément populaire sur les scènes du sud de l’Ontario, à Toronto, Ottawa et même Montréal, et tout particulièrement à Détroit et à New York au club The Scene de Steve Paul.

Le magazine « Billboard » a dit de The Mandala qu’il était « le groupe soul le plus “hot” du Canada ». Lors d’une entrevue accordée à Erick Nelson, l’auteur-compositeur Troiano a déclaré « musicalement et spirituellement, Mandala était à des années-lumière en avance... Il n’y a aucun doute quant à la puissance du groupe sur scène. »
Opportunity figure sur la version remastérisée de l’album « Mandala Classic » parue en 1985 ainsi que sur la compilation « Made in Canada: Our Rock ’n’ Roll History », et sur « The Best of Domenic Troiano ».

En 1996, Troiano, Olliver et leur groupe ont joué Opportunity lors de l’intronisation de Troiano au Panthéon de la musique canadienne.

Domenic « Donnie » (Michaele Antonio) Troiano est né en Italie en 1946 et est arrivé au Canada alors qu’il était encore tout jeune. Il est devenu un guitariste de réputation nationale et il a joué avec Ronnie Hawkins puis The Mandala. Après la dissolution de Mandala, Troiano a joué avec The James Gang et The Guess Who avant de devenir un producteur de disques et un compositeur pour la télévision. Il a succombé à un cancer en 2005.

Lire l'article au complet
Articles apparentés
le 23 juin, 2020

Ron Hynes, le Parrain de la culture terre-neuvienne, intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 20 mars, 2020

Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens: Mise à jour COVID-19

Nouvelles du PACC
Nos partenaires