Toutes chansons intronisées
« J’ai écrit Four Strong Winds en 20 minutes en pensant à cette fille de Vernon, en Colombie-Britannique »
Four Strong Winds
  • Année de l'intronisation: 2003
  • Année de composition: 1961
Auteurs-compositeurs
Ian Tyson Auteur-compositeur
Artistes
Harry Belafonte
John Denver
Bob Dylan
Waylon Jennings
Neil Young
Le légendaire Ian Tyson a écrit Four Strong Winds en 1961 après avoir passé une soirée en compagnie d’une autre légende, Bob Dylan, au terme de laquelle il s’est dit que si Dylan est capable d’écrire son propre matériel, il le pouvait lui aussi. Il avait raison. Le lendemain, il s’est rendu à l’appartement new-yorkais de son imprésario, Albert Grossman, et il a écrit Four Strong Winds — l’une des chansons les plus importantes de l’ère folk — en vingt minutes.

Dans sa biographie intitulée « The Long Trail », Tyson raconte : « J’étais dans l’appartement miteux d’Albert et j’ai commencé à gratter ma guitare Martin D28 et pensant aux espaces ouverts d’où je viens, dans l’ouest, et de ma magnifique petite amie grecque de la vallée de l’Okanagan. Nos chemins s’étaient séparés et je ne savais pas si nous nous reverrions un jour. » C’est cette nostalgie qu’il a saisie dans l’immortelle première strophe « Four strong winds that blow lonely » (Quatre forts vents soufflant solitairement), et la promesse plus ou moins sérieuse « I’ll look for you if I’m ever back this way » (je te chercherai si jamais je repasse par ici).

Tyson chantait des chansons folk dans les clubs de Toronto et Vancouver depuis la fin des années 50. Il était très actif dans la renaissance du folk de Greenwich Village en compagnie de Sylvia Fricker, il n’est donc pas surprenant que l’influence folk anglaise soit si évidente dans la structure couplet-refrain et l’arc mélodique de Four Strong Winds.

Le simple d’Ian et Sylvia (Vanguard 35021) a été un succès instantané au Canada ; elle a fait son apparition sur le palmarès CHUM le 23 septembre 1963, et dès le 21 octobre, elle figurait au Top 10. Leur album « Four Strong Winds », leur second sur Vanguard, s’est également classé au Top 5 des albums de CHUM pendant plusieurs semaines. Le recueil de musique « Folk Today » a publié la musique et les paroles, et d’autres musiciens ont commencé à enregistrer leurs propres versions, dont notamment une version par Bobby Bare (RCA 8443) qui a atteint la 3e position des palmarès country aux États-Unis.

Ce fut une chanson importante pour Ian et Sylvia qui ont été invités à l’interpréter à la télévision américaine aux émissions « Hootenanny » et « The Johnny Cash Show », et ils l’ont chantée à la toute fin de leur premier concert d’envergure à New York.

La longue liste des artistes qui ont repris cette chanson va des géants du folk aux vedettes rock et country internationales : Joan Baez, The Band, Harry Belafonte, The Carter Family, The Celtic Tenors, Chad and Jeremy, Judy Collins, John Denver, Bonnie Dobson, Bob Dylan, Flatt & Scruggs, Waylon Jennings, The Jordanaires, The Kingston Trio, Sarah McLachlan, The Seekers, Hank Snow, The Travellers, David Wiffen, et bien d’autres. Même l’orchestre symphonique de Victoria l’a enregistrée en compagnie de Rik Emmett et Eleanor McCain.
Four Strong Winds a également été un succès pour Neil Young qui, plusieurs années auparavant, écoutait le simple de Tyson à répétition sur un juke-box. Young a un jour dit à John Einarson « c’était le plus beau disque que j’avais entendu de ma vie, je ne m’en lassais pas. » Young a repris la chanson sir son populaire album « Comes a Time » (1979, MSK 2266-P) et le simple de sa version s’est inscrit sur trois palmarès

RPM : adulte contemporain (Top 20), country (# 48) et simples (# 61).

Ian et Sylvia ont repris leur chanson en 1986 pour la télévision de la CBC, et Gordon Lightfoot, Murray McLauchlan et Judy Collins les accompagnaient pour le vibrant dernier couplet. Le duo s’est également réuni pour chanter sa chanson signature lors du 50e anniversaire du Mariposa Folk Festival.

Tyson a réenregistré Four Strong Winds pour son album « I Outgrew the Wagon » ainsi qu’avec un orchestre militaire dans le cadre d’un projet commémorant les héros de la Première Guerre, dont son père, George, un vétéran décoré de la Somme et d’Ypres.

Four Strong Winds a une telle importance pour les Canadiens que nous avons dit à la CBC que c’était la chanson canadienne par excellence. Lorsque plusieurs agents de la GRC sont morts tragiquement à Mayerthorpe, Alberta, en 2005, Tyson l’a chantée lors du service commémoratif. Elle a également joué lors des funérailles du premier ministre de l’Alberta Ralph Klein.

L’auteur-compositeur-interprète Ian Dawson Tyson (né en 1933 à Victoria, Colombie-Britannique) a été influencé par les chanteurs country Bob Nolan et Roy Acuff. Lorsque les chemins de Ian et Sylvia se sont séparés au milieu des années 70, Tyson élevait des chevaux sur son ranch albertain et il a continué d’enregistrer d’importants albums comme « Old Corrals and Sagebush » et « Cowboyography », pour ne nommer que ceux-là. Tyson a remporté le JUNO du chanteur country de l’année ainsi que de nombreux prix de la Canadian Country Music Association ; il a été intronisé au Canadian Country Music Hall of Fame et il est lauréat du Prix du gouverneur général pour les arts de la scène.

Lire l'article au complet
Articles apparentés
le 24 octobre, 2018

The Hockey Song de Stompin Tom Connors intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 octobre, 2018

La chanson « Québécois » du groupe La Révolution Française Intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires