Toutes chansons intronisées
« Évidemment, j’étais traumatisée émotivement par une séparation annoncée, et c’est évident que ça s’est manifesté dans cette chanson écrite cet après-midi là »
If You Could Read My Mind
  • Année de l'intronisation: 2003
  • Année de composition: 1969
Auteurs-compositeurs
Gordon Lightfoot Auteur-compositeur
© Photo Credit Library & Archives Canada
Artistes
Gordon Lightfoot
Glen Campbell
Perry Como
Liza Minnelli
Olivia Newton-John
Neil Young
Barbra Streisand
Andy Williams

La ballade pop à succès de Gordon Lightfoot intitulée If You Could Read My Mind a été reprise des centaines de fois par des artistes de grand renom comme Herb Alpert, Glen Campbell, Perry Como, James Last, Johnny Mathis, Don McLean, Liza Minnelli, Olivia Newton-John, Barbra Streisand et Andy Williams.

Cette émouvante chanson a pris les palmarès d’assaut en 1971, méritant du coup à Lightfoot un disque d’or et son premier No 1 aux États-Unis même s’il était déjà passablement populaire au Canada. Pour cet artiste qui avait écrit son album au complet dans une maison vide à Toronto, travaillant 12 heures par jour et sept jours par semaine pendant un mois, ce succès était le bienvenu. If You Could Read My Mind a démontré, tant à Lightfoot lui-même qu’aux générations suivantes d’auteurs-compositeurs canadiens, qu’il était possible pour un Canadien d’avoir un « hit » aux États-Unis sans devoir s’y installer.

Lightfoot venait tout juste d’être libéré de son contrat avec United Artists et avait signé chez Reprise et, comme il le dira plus tard, « j’avais énormément d’inspiration pour de nouvelles chansons à ce moment. J’avais un nouveau contrat de disque. » Il a écrit son succès en un après-midi.

Lightfoot a enregistré If You Could Read My Mind à Los Angeles en compagnie des réalisateurs Lenny Waronker et Joe Wissert avec Red Shea à la guitare pour son album « Sit Down Young Stranger ». Son talent de compositeur, qu’il a développé au Westlake College of Modern Music de Hollywood, et son talent de poète ont convergé pour créer ce que Westlake College a décrit comme étant « une chanson magnifique et très sophistiquée ».

Malgré l’enthousiasme du réalisateur, la maison de disque a préféré lancer Me and Bobby McGee (écrite par Kris Kristofferson) comme premier simple tiré de « Sit Down Young Stranger ». Ce n’est que plusieurs mois plus tard que la station de radio KJR Radio de Seattle a commencé à jouer If You Could Read My Mind. Le disc jockey de la station a été touché par la mélodie de la chanson et les paroles évocatrices de l’auteur-compositeur au sujet de l’échec de son mariage lorsqu’il entonne la désormais célèbre strophe :

« I don’t know where we went wrong
But the feeling’s gone and I just can’t get it back. » (librement : j’ignore où on a fait fausse route/Mais le sentiment n’y est plus et je n’arrive pas à le retrouver)

Les auditeurs la redemandaient sans arrêt et d’autres stations ont commencé à la faire jouer. Comme l’explique Waronker, « c’est devenu notre “hit” inattendu, et une surprise très agréable. » Warner a immédiatement lancé un simple pour cette chanson (Reprise 0974) en plus de rééditer l’album sous le titre « If You Could Read My Mind ». Cette réédition a rapidement été certifiée Or et a lancé Lightfoot sur la scène internationale.

En février 1971, le simple de Lightfoot a atteint la première position du palmarès adulte contemporain et la 5e position du Hot 100. Au Canada, elle a été en première position du Top 100 RPM et en 6e position du palmarès CHUM Radio. Toujours en 1971, il a reçu le JUNO du meilleur chanteur et une nomination aux Grammy dans la catégorie meilleure performance vocale masculine (c’est James Taylor qui remportera le prix).

If You Could Read My Mind a été reprise par de nombreux artistes canadiens dont Carroll Baker, Boss Brass, Connie Kaldor, Diana Krall, Duane Steele, The Travellers et Neil Young. Elle a également été interprétée à l’émission « Canadian Idol » en 2004.

Elle a également été enregistrée en version disco à deux reprises : la première par Viola Wills (deuxième position du palmarès Dance Club Songs de Billboard en 1980), puis par Stars on 54 dans le film 54, cette fois-ci avec de touches gospel et soul (no 3 au palmarès Dance Club et 52 au Hot 100). Comme l’a déclaré le réalisateur Frank Berman en entrevue, « nous adorons l’écriture de Gordon Lightfoot, particulièrement cette chanson, qui était l’une de nos préférées. Ce fut tout un défi d’en faire quelque chose de nouveau tout en restant fidèle à l’originale. »

Lightfoot a réenregistré If You Could Read My Mind en 1975 pour son album Gord’s Gold, qui a été certifié Platine.

If You Could Read My Mind a également été sacrée Classique de la SOCAN avec plus de 100 000 passages à la radio.

L’auteur-compositeur-interprète de renom Gordon Lightfoot (né à Orillia, en Ontario, en 1938) est l’une des figures les plus marquantes du mouvement des auteurs-compositeurs-interprètes. On le qualifie d’éminence du folk canadien et ses chansons sont admirées et reprises partout dans le monde. Lightfoot est membre du Canadian Music Hall of Fame, du U.S. Songwriters Hall of Fame et du Canadian Country Music Hall of Fame ; il a remporté une douzaine de prix JUNO dont, de manière consécutive entre 1970 et 1975, ceux du meilleur chanteur, meilleur compositeur et meilleur chanteur folk. Comptant 25 albums à son répertoire, il a eu une profonde influence sur toute une génération d’auteurs-compositeurs.

Lire l'article au complet
/
If You Could Read My Mind (Gordon Lightfoot) - performed by Blue Rodeo
"If You Could Read My Mind", written and composed by Gordon Lightfoot, was performed by Canadian country rock band Blue Rodeo at the 2003 CSHF Induction Gala.
Articles apparentés
le 24 octobre, 2018

The Hockey Song de Stompin Tom Connors intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
le 22 octobre, 2018

La chanson « Québécois » du groupe La Révolution Française Intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires