Toutes chansons intronisées
« … some of these days, you’re gonna miss me, honey » (un de ces jours, je vais te manquer, chérie)
Some of These Days
  • Année de l'intronisation: 2005
  • Année de composition: 1910
Auteurs-compositeurs
Artistes
Louis Armstrong
Bing Crosby
Ella Fitzgerald
Cab Calloway
Jeff Healey
Billie Holiday
Oscar Peterson
The Four Lads

Le standard du répertoire jazz Some of These Days fut le premier grand succès de Shelton Brooks et a contribué au début de l’ère du jazz. La vedette d’origine russe du vaudeville, Sophie Tucker (« The Last of the Red-Hot Mamas ») était reconnue pour son ouverture à la musique des compositeurs noirs et c’est sa servante, Mollie Elkins, qui l’a convaincue de permettre au jeune Brooks de lui présenter sa création. Tucker a accepté de la chanter dans un théâtre de Chicago et l’a adoptée comme chanson thème, et un auteur a un jour écrit que c’est « la chanson la plus emblématique de l’époque de Tin Pan Alley ». Depuis sa création, Some of These Days s’est écoulée a plus d’un million d’exemplaires, notamment en raison du succès de sa partition, et de nombreux artistes en ont enregistré une version, incluant Louis Armstrong, Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Cab Calloway et Billie Holiday.

Selon la biographie « Sophie Tucker : First Lady of Show Business », Brooks aurait d’abord composé la mélodie qui combine des éléments de ragtime à la chanson populaire de Tin Pan Alley afin de plaire à un éditeur de musique. Il aurait plus tard entendu un couple se disputer dans un café et la femme aurait lancé « Some of these days, you’re going to miss me, honey! » (Un de ces jours, je te manquerai, mon chéri !) Brooks aurait transformé cette scène en paroles et a ajouté la chanson à son spectacle. L’artiste de vaudeville Blossom Seeley l’a également adoptée, et Rossiter en a publié la partition, assurant ainsi à l’œuvre de devenir un « hit » ragtime en 1910.

L’année suivante Tucker a enregistré Some of These Days sur cylindre de cire Edison, et l’enregistrement s’est rendu jusqu’au sommet des palmarès et finira intronisé au Panthéon des Grammys. The American Quartet mettant en vedette Billy Murray en fera également un « hit » en 1911, tout comme The Original Dixieland Jazz Band avec son enregistrement de 1923 qui est reconnu comme un des premiers « hits » jazz. Tucker l’a enregistrée de nouveau avec Ted Lewis et son orchestre (No. 1 en 1927), et ce fut un succès pour Bing Crosby et l’orchestre d’Isham Jones (1932).

Dans son autobiographie, Tucker écrivait « elle avait tout ce qu’il faut. Ne l’a-t-elle pas prouvé ? Je la chante depuis trente ans et c’est mon thème musical. Je l’ai retournée dans tous les sens imaginables, chanson dramatique, chanson fantaisiste, ballade sentimentale, et peu importe la version, le public l’adore et en redemande. »
Tucker a chanté Some of These Days dans les films « Honky Tonk » (1929), « Broadway Melody of 1938 » (1937) et « Follow the Boys » (1944), et on également pu l’entendre dans « Rose Marie » (chantée par Jeanette MacDonald), « Scarface », « For Me and My Gal », « All That Jazz », « Beyond the Sea », et, à la télévision, dans « Boardwalk Empire » et « White Collar ».

Au Canada, Some of These Days a été enregistrée par Jeff Healey, The Four Lads, Serena Ryder, Oscar Peterson et Ranee Lee. Ce standard polyvalent a également été repris par une longue liste de vedettes de la pop et du jazz, dont notamment Big Maybelle, Rosemary Clooney, Bobby Darin, Judy Garland, Coleman Hawkins, Brenda Lee, Ted Lewis and His Band, The McGuire Sisters, The Mills Brothers, Les Paul et Mary Ford, le Preservation Hall Jazz Band et Bobby Vinton.

Brooks a interprété sa célèbre chanson en 1940, à San Francisco, lors du spectacle soulignant le 25e anniversaire d’ASCAP ainsi qu’en 1953 pour souligner le 50e anniversaire de carrière de Tucker.

L’auteur-compositeur, pianiste et acteur Shelton Brooks (1886-1975) est né à Amherstburg, en Ontario. Sa famille et lui se sont installés aux États-Unis alors qu’il était adolescent, et il est devenu pianiste ragtime à Détroit et Chicago. Il a écrit des chansons vaudeville pour Al Jolson et Nora Bayes et plus de composer des classiques du jazz comme Darktown Strutters’ Ball et Walkin’ the Dog.

Lire l'article au complet
/
Some of These Days & The Darktown Strutters' Ball - Interprétation de Jackie Richardson et Joe Sealy
Les chansons furent interprétées par Jackie Richardson, chanteuse et actrice, et le pianiste Joe Sealy lors de la cérémonie d'intronisation 2005 du PACC.
Articles apparentés
le 22 octobre, 2019

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens intronisera six chansons qui ont marqué les années 60, 70 et 80 et qui ont vu le jour à Toronto avant de conquérir le monde

Communiqués de presse
le 09 octobre, 2019

L’auteure-compositrice prodige Lowell et le finaliste du prix Polaris Les Louanges remportent l’édition 2019 du Prix Slaight Music pour un auteur-compositeur émergent présenté par le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Communiqués de presse
Nos partenaires